Situation épidémiologique : Le gouvernement rassure

Situation épidémiologique : Le gouvernement rassure

L’épidémie de choléra apparue chez le voisin de l’Est continue de susciter le débat au Royaume. Cette fois-ci, ce fut au tour du chef de gouvernement de rassurer sur les mesures prises pour renforcer la vigilance des autorités. En effet, le numéro un de l’Exécutif a profité de l’occasion de l’ouverture des travaux du Conseil de gouvernement jeudi dernier à Rabat pour démentir toutes les allégations apparues sur les réseaux sociaux et relayées par certains médias électroniques, au sujet de la situation épidémiologique et l’apparition d’un supposé premier cas. «Jusqu’à ce jour (ndlr: jeudi 30 août), la situation épidémiologique dans notre pays reste tout à fait normale. Il n’y a donc aucun risque ou danger et la vigilance continue. Le niveau de cette dernière a été augmenté chez les services médicaux compétents ainsi que d’autres départements concernés puisque ce dossier touche plusieurs services à la fois», a-t-il fait savoir. Et d’ajouter: «Dès l’apparition d’un premier signe aussi minime soit-il, nous allons relever le niveau de réaction sanitaire sachant que le ministère de la santé est mobilisé pour informer d’un côté et de faire face à toute situation éventuelle de l’autre». Le chef de gouvernement n’a pas caché sa déception quant aux rumeurs véhiculées expliquant que toutes les allégations diffusée,s sont «totalement fausses» notamment en ce qui concerne la qualité de l’eau de robinet ainsi que certaines catégories d’aliments.

«Les citoyens marocains peuvent continuer à boire l’eau traitée du robinet et consommer leurs aliments sans aucune crainte». Pour le responsable, les mesures annoncées par le ministère de la santé, bien qu’elles soient nécessaires dans ce genre de situation, ne voudraient pas dire pour autant la présence d’un risque imminent. La même source précise que les mesures adoptées par les départements concernés reflètent tout simplement la mobilisation et renseignent sur le degré de préparation et réactivité en cas de besoin. La déclaration du numéro un de l’Exécutif intervient après une première sortie effectuée par le ministre de la santé. Ce dernier avait réfuté dès mercredi 29 août «les allégations et alertes relayées sur des sites électroniques et des réseaux sociaux concernant le choléra, les qualifiant de graves et mensongères». Dans un communiqué, les responsables affirment que «des sites électroniques et des réseaux sociaux ont publié des informations erronées, truffées de graves inexactitudes ainsi que de fausses alertes, prétendant que le choléra menacerait la santé des Marocains et que le ministère de la santé aurait mis en garde contre la consommation de l’eau de robinet».

Le ministère a également démenti avoir appelé à éviter la consommation de pastèque et de melon et à ne boire que de l’eau minérale. «Suite aux craintes suscitées par ces allégations parmi les citoyens à l’intérieur du Maroc comme à l’étranger, le ministre de la santé a tenu lundi une réunion en présence de plusieurs responsables centraux, pour examiner les mesures préventives à adopter en cas d’urgence», selon le communiqué. Le département a aussi adressé une circulaire interne à l’ensemble des responsables régionaux et provinciaux fixant les mesures préventives à prendre et publié un communiqué officiel dans lequel il affirme qu’aucun cas de choléra n’a été enregistré au Maroc et qu’une série de mesures anticipatives et préventives ont été adoptées en la matière.

Réaffirmant qu’aucun cas de choléra n’a été enregistré jusqu’à présent dans le Royaume, y compris dans l’Oriental et les zones frontalières, le ministère a lancé une mise en garde contre la diffusion de fausses allégations, notamment celles portant atteinte à la sécurité sanitaire et aux intérêts socio-économiques du Maroc. Le ministère informera, officiellement et à temps, l’opinion publique nationale de tout développement à ce sujet, a affirmé le communiqué, soulignant que le département de la santé reste la source officielle pour informer sur la situation sanitaire au Maroc.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *