SM le Roi engage le gouvernement à mettre l’administration publique en phase avec les exigences de la nouvelle vision territoriale

SM le Roi Mohammed VI a engagé le gouvernement à mettre en marche la réforme de l’administration publique, pour qu’elle soit en phase avec les exigences de la nouvelle vision territoriale.

« Nous engageons le gouvernement à mettre en marche la réforme de l’administration publique, pour la mettre en phase avec les exigences de la nouvelle vision territoriale. Ce qui pose la question de la déconcentration que Nous appelons de Nos vÂœux depuis plus de dix ans », a souligné le Souverain dans un discours adressé lundi à la Nation à l’occasion du 13ème anniversaire de son intronisation.

Le Souverain a appelé le gouvernement à adopter une charte de déconcentration qui permettra à l’administration de se redéployer, de répondre au mieux aux besoins des services déconcentrés, et d’assurer une responsabilisation véritable de ces instances en matière d’élaboration et de gestion judicieuse des projets.

SM le Roi a également exhorté le gouvernement à se pencher sur l’immense chantier des réformes nécessaires à la mise en Âœuvre de la nouvelle organisation territoriale, dans le cadre d’une bonne gouvernance qui place le développement humain au cÂœur de ses préoccupations.

« Relever les défis d’une bonne gouvernance territoriale passe nécessairement par la réalisation d’un développement humain juste et équitable, capable de remédier tant aux déficits du monde rural qu’aux carences qui obèrent la croissance en milieu urbain », a dit SM le Roi.

Le Souverain a plaidé à cet égard pour qu’un intérêt particulier soit réservé à la mise en place effective des institutions prévues dans la nouvelle Constitution, ayant trait à la bonne gouvernance, à la lutte contre la corruption, et au développement économique et social en général.

SM le Roi a également insisté sur la nécessité de mettre en Âœuvre avec mesure et discernement le chantier de la régionalisation avancée consacrée par la Constitution afin qu’elle contribue efficacement au changement substantiel et graduel dans l’organisation des structures de l’Etat et l’articulation des rapports entre le centre et les collectivités territoriales.

La réussite de ces chantiers, requiert selon le Souverain, l’ouverture de l’espace au renouvellement des élites et à la participation massive des femmes et des jeunes, particulièrement les citoyennes et les citoyens compétents, responsables et intègres .

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *