SM le Roi : La Méditerranée doit redevenir un espace de paix durable et de prospérité partagée

SM le Roi : La Méditerranée doit redevenir un espace de paix durable et de prospérité partagée

SAR la Princesse Lalla Hasna préside à Genève la première édition du Concert de la Méditerranée

SAR la Princesse Lalla Hasna a présidé, samedi, la première édition du Concert de la Méditerranée, organisé à la Salle des droits de l’Homme et de l’alliance des civilisations au Palais des Nations à Genève. Son Altesse Royale a donné lecture d’un message de SM le Roi Mohammed VI à l’occasion de cet évènement, dans lequel le Souverain a souligné que l’organisation de ce concert aujourd’hui, dans le contexte tragique et régressif que connaît la Méditerranée, permettra de «célébrer nos valeurs les plus exaltantes que sont l’humanisme, la tolérance, la liberté, la dignité et le respect mutuel».

Le Souverain a exprimé le souhait de voir les différents pays méditerranéens s’approprier le Concert de la Méditerranée et d’autres initiatives culturelles similaires, en mobilisant leurs intellectuels et leurs artistes pour faire barrage aux tenants du repli, de l’intolérance et de l’extrémisme. SM le Roi a également indiqué que le Maroc n’a eu de cesse de consolider son ancrage méditerranéen arabe et africain, en se positionnant comme pont entre l’Europe et l’Afrique, entre l’Orient et l’Occident. «L’histoire du Royaume du Maroc est une célébration de la diversité.

Une diversité constamment portée et assumée par les différentes dynasties qui se sont succédé en symbiose avec le peuple marocain», a dit le Souverain. Le Royaume, a relevé SM le Roi, a porté ce choix avec éclat en inscrivant dans le préambule de sa Constitution «une unité forgée par la convergence de ses composantes arabo-islamique, amazighe et saharo-hassanie» et «nourrie et enrichie de ses affluents africain, andalou, hébraïque et méditerranéen».

Ce concert méditerranéen, initié par la Mission permanente du Royaume à Genève, les Nations unies et la Fondation Onuart, a été animé par l’Orchestre symphonique royal du Maroc, sous la direction du Maestro Toni Cuenca, aux côtés d’une pléiade de 14 chanteurs de renommée internationale représentant autant de pays des deux rives de la Méditerranée.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *