SM le Roi met l’accent sur les priorités de l’action parlementaire

SM le Roi Mohammed VI a mis l’accent sur les priorités de l’action parlementaire et a engagé les membres du parlement « à observer l’esprit et la lettre » des dispositions constitutionnelles relatives aux régions et aux autres collectivités territoriales.

« Vous avez le privilège d’être les membres d’un parlement engagé dans une législature ayant la charge d’élaborer des lois organiques nouvelles et des lois ordinaires, appelées à parachever de manière optimale et dans les domaines les plus divers les dispositions de la nouvelle Constitution », a affirmé vendredi SM le Roi dans un discours prononcé devant les membres des deux chambres du Parlement, à l’occasion de l’ouverture de la première session de la 2ème année législative de la 9ème législature.

Insistant sur la réforme de l’organisation territoriale comme étant « l’un des domaines structurants clés », le Souverain a souligné qu’il convient d’assurer les conditions juridiques et organisationnelles nécessaires pour la mise en place de la Chambre des conseillers dans sa nouvelle version constitutionnelle.

Au volet de la réforme de l’organisation territoriale, SM le Roi a engagé les membres de l’institution législative à observer l’esprit et la lettre des dispositions constitutionnelles relatives aux régions et aux autres collectivités territoriales et à prendre en considération les propositions pertinentes de la Commission Consultative de la Régionalisation en la matière.

Le Souverain a par ailleurs invité les parlementaires à Âœuvrer à l’adoption des lois organiques sur le Conseil Supérieur du Pouvoir Judiciaire et le Statut des magistrats, afin de mener à bien la réforme de la justice eu égard à « sa portée stratégique ». « Là encore, Nous aimerions vous inviter à observer scrupuleusement l’esprit et la lettre des dispositions constitutionnelles relatives au pouvoir judiciaire », a affirmé Sa Majesté qui n’a pas manqué d’exhorter la Haute Instance du dialogue pour la réforme du système judiciaire à faire de l’indépendance de la justice la pierre angulaire de ses recommandations

Sur un autre registre , le Souverain a souligné la nécessité d’adopter les lois organiques relatives à l’opérationnalisation du Conseil national des langues et de la culture marocaine et à l’officialisation effective de la langue amazighe, « loin de tout a priori et de tout calcul étroit ».

SM le Roi a rappelé dans ce sens les efforts consentis pour promouvoir l’expression de l’identité ouverte et plurielle du Royaume, à la faveur notamment du discours historique d’Ajdir, expression que la nouvelle Constitution est venue consacrer.

Dans le même ordre d’idées, le Souverain a évoqué le rôle des instances de bonne gouvernance créées et mises en marche ces dernières années, appelant à réformer le cadre juridique qui les régit pour les élever au rang des missions et des finalités qui leur sont assignées.

« Aujourd’hui que ces entités ont atteint leur maturité et qu’elles ont été érigées au rang d’institutions constitutionnelles, il faudra réformer les textes qui les régissent et mettre en place le cadre juridique nécessaire pour les nouvelles institutions, afin de les hisser au niveau des principes et des objectifs pour lesquels elles ont été créées, et ce, conformément aux dispositions constitutionnelles », a dit Sa Majesté à l’adresse des parlementaires..

Le Souverain a enfin affirmé mesurer l’ampleur des responsabilités qui incombent aux membres du parlement pour exaucer les attentes de la nation, conforter la confiance des citoyens dans l’institution parlementaire et donner l’exemple en faisant passer l’intérêt général avant toute autre considération. « Vous contribuerez ainsi à consolider le modèle marocain singulier en démocratie et en solidarité sociale », a affirmé SM le Roi qui s’est dit persuadé que les Âœuvres grandioses ne peuvent se concrétiser sans une volonté forte et sincère.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *