SM le Roi «mondialise» la coopération Sud-Sud

SM le Roi «mondialise»  la coopération  Sud-Sud

Sa Majesté le Roi Mohammed VI a pris part à l’ouverture des travaux du troisième Sommet du Forum «Inde-Afrique 2015» au niveau des chefs d’Etat et de gouvernement jeudi à New Delhi.
A cette occasion, le Souverain a prononcé un discours devant les participants à cette manifestation. Sa Majesté le Roi a expliqué la vision du Maroc pour la coopération Sud–Sud.

«Le 3ème Forum Inde-Afrique offre une occasion propice pour dresser le bilan de la coopération entre les pays du Sud, qui est le socle du partenariat afro-indien. Nous le voulons comme espace d’implantation d’un modèle de coopération Sud-Sud efficace, solidaire et pluridimensionnel, fondé sur l’exploitation judicieuse et optimale des potentialités et des richesses que recèlent nos pays. Il est donc impératif que cette coopération s’affranchisse de l’héritage du passé, et qu’elle soit dédiée au service des intérêts stratégiques de nos pays», a fait savoir SM le Roi Mohammed VI. Fidèle à un ton franc et direct, le Souverain a insisté sur l’importance de ce modèle de coopération.

«La coopération Sud-Sud que Nous appelons de nos vœux n’est pas un simple slogan ou un luxe politique superfétatoire. C’est plutôt une nécessité impérieuse, imposée par l’acuité et l’ampleur des défis qui se posent à nos pays. De fait, il est impossible de compter sur les formes traditionnelles de coopération, qui sont désormais incapables de répondre aux besoins croissants de nos peuples», a ajouté SM le Roi.

Coopération équitable

Le discours royal a également réservé une place importante à l’approche marocaine dans le domaine de la coopération internationale basée sur l’évolution et la diversification des partenariats qui unissent le Maroc à d’autres pays. «Le Maroc s’attache, tant au niveau bilatéral que dans le cadre de la coopération trilatérale, à mettre en place des projets concrets, dans les secteurs productifs, stimulants pour la croissance et la création d’emplois, et impactant directement la vie des citoyens. Cette réalité trouve son illustration dans l’évolution et la diversification des partenariats qui unissent le Maroc à un certain nombre d’Etats africains et qui portent sur le développement humain et divers domaines sociaux, économiques et religieux», a affirmé le Souverain rappelant que le Royaume est devenu aujourd’hui le premier investisseur africain en Afrique de l’Ouest et le deuxième à l’échelle du continent.

Le Maroc reste, à travers le discours royal, fidèle à la même orientation clarifiée par le Souverain, notamment dans le discours historique d’Abidjan. «Ainsi que je l’ai affirmé dans mon discours à Abidjan, l’Afrique a moins besoin d’assistance que de partenariats mutuellement bénéfiques et de projets dédiés au développement humain et social.

Nous avons déjà demandé à l’Afrique de faire confiance à l’Afrique. Aujourd’hui, de cette tribune, Nous invitons les pays du Sud à témoigner leur confiance aux pays du Sud et à investir leurs richesses et leurs potentialités pour servir le progrès partagé de leurs peuples, en vue de rattraper les pays émergents», a dit SM le Roi insistant sur l’ampleur de la responsabilité des dirigeants concernant l’avenir de leurs peuples.
«L’avenir de nos peuples est notre responsabilité. Soit nous poursuivons la coopération et la solidarité entre nos pays, au mieux de leurs intérêts, soit nous manquerons une fois de plus notre rendez-vous avec l’Histoire et nous précipiterons nos peuples dans l’inconnu», a poursuivi Sa Majesté le Roi qui a exprimé sa considération pour l’Inde.

«Je tiens à exprimer ma considération pour l’Inde et son Premier ministre, qui veille à ce que ce forum soit différent des Forums précédents, tant par ses objectifs et ses orientations que par la nature de ses recommandations et de leur suivi», a fait savoir le Souverain assurant que «le Maroc est disposé à adhérer avec l’Inde à des initiatives communes s’inscrivant dans le cadre de ce forum».

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *