SM le Roi préside un Conseil des ministres à Marrakech

SM le Roi préside un Conseil des ministres à Marrakech

Sa Majesté le Roi Mohammed VI  a présidé, lundi 20 janvier au Palais Royal de Marrakech, un Conseil des ministres.  « Au cours de ce Conseil des ministres , il a été procédé à l’examen et l’adoption d’un projet de loi organique, de deux projets de loi et de décret, et d’un ensemble de conventions internationales, ainsi que la nomination par Sa Majesté le Roi d’un certain nombre de responsables à la haute fonction publique » indique lundi un communiqué du porte-parole du Palais Royal.

Selon la même source,  le Conseil des ministres a adopté le projet de loi organique relative à la loi des finances, pris sur le fondement de l’article 75 de la Constitution. Ce projet a pour objet d’adapter la loi organique actuellement en vigueur avec les nouvelles dispositions constitutionnelles, notamment en ce qui concerne le renforcement de la performance de la gestion publique, l’édiction des principes financiers concernant l’équilibre financier et la mise en place d’un ensemble de règles visant l’amélioration de la transparence des finances publiques, ainsi que l’accroissement du contrôle parlementaire sur les finances publiques.

Par la suite, le Conseil des ministres a approuvé un projet de loi modifiant et complétant la loi relative à la Poste et aux Télécommunications, en vue de l’adapter aux évolutions des technologies et du marché.

Il vise le renforcement du cadre applicable à la mutualisation et au partage des infrastructures entre les opérateurs de télécommunications, de manière à favoriser l’offre de services compétitifs, à encadrer les relations entre les opérateurs et leurs abonnés, à fixer les obligations desdits opérateurs, ainsi que la clarification des attributions de l’Agence Nationale de Règlementation des Télécommunications en matière de régulation du secteur et le maintien d’une concurrence saine et loyale entre les différents opérateurs.

Il a été procédé également à l’adoption d’un projet de décret modifiant et complétant le décret relatif à l’attribution de certaines indemnités aux personnels des Forces Auxiliaires.

En exécution des Hautes Instructions Royales, ce projet porte sur l’amélioration de la situation matérielle du personnel des Forces Auxiliaires, dont notamment l’institution d’une prime de qualification en faveur des titulaires de diplômes, à l’instar des personnels des Forces Armées Royales (FAR).

Dans le cadre du respect par le Maroc de ses engagements internationaux, son adhésion aux traités internationaux, et du renforcement de sa présence dans les différentes instances mondiales, le Conseil des Ministres a adopté huit accords internationaux supportés par des projets de loi.

 Il s’agit de trois accords internationaux multilatéraux relatifs à la pêche maritime avec l’Union Européenne, à l’investissement des capitaux arabes et à la protection des personnes à l’égard du traitement automatisé des données à caractère personnel. Les cinq accords bilatéraux portent notamment sur les services aériens et la coopération dans les domaines économique, scientifique, culturel et judiciaire.

Conformément aux dispositions de l’article 49 de la Constitution, et sur proposition du Chef du Gouvernement, Sa Majesté le Roi,  a nommé Mohamed Salah Tamek, au poste de Délégué Général de l’Administration Pénitentiaire et de la Réinsertion.

Sur proposition du Chef du Gouvernement, et à l’initiative du ministre de l’Equipement et du Transport, Sa Majesté le Roi a également nommé: – Zouhair Mohamed El Oufir, Directeur général de l’Office National des Aéroports,-  Fouad Brini, Président du Conseil de Surveillance de l’Agence spéciale Tanger-Méditerranée,-  Anouar Benazzouz, Directeur Général de la Société Nationale des Autoroutes du Maroc,

Dans le même cadre, et sur proposition du Chef du Gouvernement, et à l’initiative du ministre de l’Intérieur, Sa majesté le Roi a nommé un certain nombre de Walis et de Gouverneurs, dont des femmes et de jeunes cadres, à l’Administration territoriale aux différentes régions, provinces et préfectures du Royaume, ainsi qu’à l’administration centrale du ministère de l’Intérieur.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *