SM le Roi reçoit Christopher Ross

SM le Roi reçoit Christopher Ross

«Le Maroc qui n’a eu de cesse de marquer son adhésion aux valeurs universelles de paix prônées par les Nations Unies, demeure engagé dans la recherche d’une issue à ce conflit artificiel, sur des bases saines et durables, dans le cadre de la proposition marocaine de large autonomie, saluée par la communauté internationale comme sérieuse et crédible», a souligné SM le Roi Mohammed VI, lundi 29 octobre au Palais Royal à Rabat, en recevant Christopher Ross, envoyé personnel du secrétaire général des Nations Unies pour le Sahara.
SM le Roi a également réitéré l’attachement constant du Maroc à l’instauration de relations fraternelles et exemplaires avec l’Algérie, préalable à l’édification d’un Maghreb uni, dans un environnement régional en constante évolution, marqué notamment par l’accroissement de la menace sécuritaire pour la région sahélo-saharienne.
Pour sa part, Christopher Ross a souligné que les discussions avec Sa Majesté le Roi Mohammed VI et des membres du gouvernement ont apporté une précieuse contribution à la recherche d’un moyen plus efficace pour le règlement du différend autour du Sahara. «Je suis venu dans la région afin de faire le point sur les cinq dernières années de négociations directes, de recueillir des idées sur les meilleures façons de réaliser un progrès réel dans le processus de négociation, et examiner l’impact des récents développements du dossier du Sahara», a ajouté M. Ross dans une déclaration à la presse à l’issue de l’audience accordée par SM le Roi.
Cette visite s’inscrit dans la continuité de la «mission que m’a confiée le secrétaire général des Nations Unies il y a trois ans et qui a pour objectif de faciliter les négociations entre les parties pour parvenir à une solution politique, juste, durable et mutuellement acceptable», a poursuivi M. Ross.
L’envoyé personnel a, en outre, indiqué qu’il ferait tout son possible pour l’achèvement de la construction du Grand Maghreb, «une solution qui renforce la sécurité et la stabilité de l’Afrique du nord et dans la région du Sahel». «A mon retour à New York, je transmettrai mes conclusions au secrétaire général des Nations Unies et je présenterai le rapport au Conseil de sécurité vers fin novembre», a-t-il conclu.
L’audience royale fait suite à l’entretien téléphonique que le Souverain a eu, le 25 août 2012, avec Ban Ki-moon, secrétaire général des Nations Unies. A cette occasion, le secrétaire général des Nations Unies avait assuré que la médiation de l’ONU avait pour objectif la promotion d’une solution politique mutuellement acceptable à ce différend, ajoutant que son envoyé personnel allait remplir, dans les limites du cadre fixé par le Conseil de sécurité, son mandat relatif à l’avancement du processus de règlement et à la contribution à l’instauration des relations bilatérales escomptées avec l’Algérie.
A noter que l’envoyé spécial de l’ONU s’est également entretenu avec le chef de gouvernement Abdelilah Benkirane, le ministre des affaires étrangères et de la coopération, Saâd-Eddine El Othmani, le ministre de l’intérieur, Mohand Laenser, et le ministre délégué auprès du ministre de l’intérieur, Charki Draiss.
M. Ross était arrivé samedi au Maroc pour une visite de travail, qui s’inscrit dans le cadre des efforts déployés pour relancer le processus visant à trouver une solution politique définitive et consensuelle au différend régional autour du Sahara.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *