SM le Roi s’enquiert du suivi des projets en chantier

Après avoir donné le coup d’envoi de plusieurs projets d’infrastructures, il y a quelques mois, SM le Roi Mohammed VI a tenu en début de semaine à s’enquérir de leur état d’avancement. C’est cette nouvelle approche, basée sur le suivi des réalisations que le Souverain compte insuffler à l’ensemble des responsables. Il donne lui-même l’exemple. Ainsi, des explications ont été présentées à SM le Roi sur la maternité dans la municipalité de Martil. Ce projet a nécessité une enveloppe budgétaire de 2,4 millions de DH, financée par l’agence espagnole de coopération internationale à hauteur de 1,8 millions de DH, la Fondation Mohammed V pour la Solidarité (300.000 DH) et le ministère de la Santé (300.000 DH). Ce projet qui bénéficiera à environ 36.000 habitants sera supervisé par un staff médical composé de 2 médecins, 4 sages-femmes et 6 infirmières. Par la suite, le Souverain s’est enquis d’un lot de matériel médical, don de la Fondation Mohammed V pour la Solidarité, d’un montant de 300.000 DH, composé de deux tables d’accouchement et plusieurs équipements techniques. En matière d’habitat, le Roi s’est informé de l’état d’avancement du programme 2003 de la réhabilitation de l’habitat qui concerne 56% de l’ensemble de la population vivant dans des logements sous-équipés. La première étape de ce programme devra profiter à quelque 2.820 familles sur une superficie de 83 hectares pour un coût de 93 millions de DH, financé par l’Etat, les municipalités et les bénéficiaires. SM Mohammed VI a également reçu des explications concernant d’autres projets de restructuration de l’habitat non réglementaire. C’est le cas des quartiers « Catalane », « Ahrik » et « Chbar ». SM le Roi s’est enquis, par la suite, du projet de renforcement de l’infrastructure du réseau d’assainissement, de l’eau potable et de l’électricité dans la municipalité de Martil réalisé par la société « AMENDIS ». Ce projet comprend, notamment, les travaux de renforcement et de modernisation du réseau d’eau potable sur une longueur de quatre kilomètres pour un coût estimé à 3,2 millions de DH. A Tétouan, SM le Roi Mohammed VI a procédé, le même jour, à l’inauguration et au lancement de plusieurs projets dans le domaine de la santé. Des explications ont par la suite été présentées au Souverain sur le projet de construction du centre urbain de santé « Boujarrah », réalisé sur une superficie de 428 m2. Ce projet, dont le coût s’élève à 1,3 millions de DH, devra bénéficier à une population de 22.500 habitants. Même chose pour le centre urbain de santé « Nekkata ». Financé par la Fondation Mohammed V pour la Solidarité (1,15 millions de DH), ce centre devra également bénéficier à une population totale de 19.211 habitants. Par ailleurs, au siège de l’association Hanane, le Souverain a reçu des explications sur cet établissement social, qui a été construit notamment grâce à deux dons, de Feu SM Hassan II et de SM le Roi Mohammed VI. La Fondation Mohammed V pour la solidarité, l’Agence du Nord, l’Agence espagnole de la coopération internationale, le gouvernement d’Andalousie et l’organisation espagnole « Endesa », y ont également participé. Toujours à Tétouan, SM le Roi a par la suite donné le coup d’envoi de plusieurs projets de logement visant de la restructuration de l’habitat anarchique des quartiers « Dhar Ahsan », « Taffalin », « Dar Moursya » et « Touibla » et le renforcement des infrastructures des réseaux d’assainissement, d’eau potable et d’électricité au quartier « Korat Sbaâ ». Des explications ont été présentées à SM le Roi sur le projet du quartier « Kora Sbaa », qui sera réalisé grâce à un financement de la Banque Mondiale (2,75 millions DH), du ministère chargé du Logement et de l’Urbanisme (9,32 millions DH). En partenariat entre la mairie de Barcelone, la Fédération internationale des villes unies, la mairie de Rio de Janeiro, l’Agence internationale de développement, la communauté urbaine de Tétouan et l’agence urbaine de la ville.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *