Société Générale fête ses 100 ans au Maroc

Société Générale fête ses 100 ans au Maroc

Société Générale fête ses 100 ans de présence au Maroc. Depuis sa première implantation à Tanger et Casablanca en 1913, Société Générale a bien fait du chemin, passant de deux agences à l’époque à un peu moins de 400 agences à l’heure actuelle. «C’est dire les grandes transformations qu’ont connues nos activités au Maroc. Nous sommes passés d’un simple service banquier à tout un groupe financier qui comprend au-delà de la banque 13 filiales spécialisées dont le succès est assuré par environ 4.000 collaborateurs», souligne, non sans fierté, Khalid Chami, président du directoire de Société Générale Maroc. Aujourd’hui, ce groupe étale ses services à toutes les catégories de clients que ce soit des individus ou des entreprises.

4ème banque marocaine, 4ème réseau d’agences et 3ème assureur vie du pays, Société Générale ambitionne d’ancrer davantage son statut de banque universelle et de développer l’économie marocaine. A ce titre, la même source précise: «De nos 750.000 clients, les PME représentent environ 250.000 et se voient allouer d’ailleurs une grosse partie de nos enveloppes crédit». Présent lors d’une conférence de presse tenue le 29 mai à l’occasion du centenaire de Société Générale au Maroc, Frédéric Oudéa, président- directeur général du groupe, n’a pas omis de noter que «Société Générale se doit de s’adapter à un environnement économique morose et aux nouvelles règles de jeu imposées par les nouvelles législations».

Faisant référence aux tarissements des investissements des grandes entreprises, Khalid Chami note que ceci ne va pas durer. «Nous devons resserrer nos dispositifs pour laisser passer l’orage», explique-t-il. Quant à Frédéric Oudéa, il se dit convaincu du grand potentiel des marchés au Maroc et en Afrique de façon générale. «Aucune réticence n’a fait surface du côté du groupe dans ce sens, nous continuerons à accompagner le développement du Maroc. Nous nous positionnons en tant que banque locale qui soit moteur de développement avant tout», insiste-t-il.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *