Sommet de Croatie : El Othmani appelle à un nouveau cadre partenarial entre les deux rives de la Méditerranée

Sommet de Croatie : El Othmani appelle à un nouveau cadre partenarial entre les deux rives de la Méditerranée

Le ministre des affaires étrangères et de la coopération, Saâd-Eddine El Othmani, a appelé à concevoir un nouveau cadre partenarial entre les deux rives de la Méditerranée qui prendrait en considération les nouvelles aspirations des pays arabes en termes de démocratie, de liberté et de prospérité économique, lors de sa participation au «Croatia Summit», qui s’est déroulé les 6 et 7 juillet à Dubrovnik (Croatie).
Présentant la vision du Maroc concernant le devenir des relations entre les pays méditerranéens et l’Union européenne, le chef de la diplomatie a plaidé pour l’édification d’un nouveau ordre euro-méditerranéen qui s’articule autour de quatre piliers, à savoir un «espace de valeurs partagées», un «espace économique commun», un «espace de sécurité partagée» et un «espace commun du savoir, indique dimanche un communiqué du ministère des affaires étrangères et de la coopération.
Le ministre a souligné l’importance de donner une nouvelle impulsion et un élan encore plus ambitieux à la politique européenne de voisinage, ainsi qu’à l’Union pour la Méditerranée, qui constitue le cadre idoine pour un partenariat régional innovant et pour laquelle le Maroc continue d’apporter son soutien et son appui.
Cette nouvelle impulsion devrait, selon M. El Othmani, évoluer dans le respect de la pluralité et de la diversité des situations de chaque pays de la région, de son évolution endogène et de ses ambitions, ajoute la même source.
L’édition de cette année du Sommet a vu une participation de haut niveau, dont notamment plusieurs Premiers ministres et une dizaine de ministres des affaires étrangères européens.
Par ailleurs, et en marge de sa participation à cette conférence internationale, le ministre a eu une série d’entretiens avec plusieurs de ses homologues européens présents à Dubrovnik, notamment les ministres des affaires étrangères de Croatie, d’Autriche et de Bosnie Herzégovine, ainsi qu’avec le président du Parlement du Monténégro.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *