Sous le signe de la fraternité

La haute commission mixte de cooopération maroco-koweitienne, créée à l’occasion de la visite effectuée en juin 2001 à Rabat par le ministre d’Etat koweitien aux Affaires étrangères, Mohamed Sabah Assalem As-Sabah, dans le but d’intensifier le rythme de la coopération bilatérale, a tracé lors de sa première session, tenue au Koweït, les grandes orientations de la coopération dans les domaines économique, culturel et social ainsi qu’en matière d’investissement, de transports et de communications, d’information et de tourisme.
Pour imprimer un nouvel élan à cette coopération, les deux parties ont procédé à l’occasion de cette session, à la signature d’un accord sur la non double imposition, de même qu’elles ont signé un accord de coopération dans le domaine touristique et un accord de coopération dans le domaine de l’information Le Maroc et le Koweït avaient décidé à l’occasion de cette session, de renouveler l’accord de coopération économique, financière et technique, conclu en 1989.
L’intensité de la coopération économique et financière maroco-koweïtienne se mesure à l’aune des engagements du Fonds koweïtien de développement économique (FKDE), présent au Maroc depuis 1966 et qui s’est impliqué depuis, -notamment à travers des prêts de longue durée avec des taux d’intérêt ne dépassant pas 3,5 %, dans quelque 28 grands projets intéressant les infrastructures de base, les barrages, les autoroutes, l’électrification rurale, etc…). Le Fonds koweitien de développement économique a ainsi alloué, dans le cadre de ces interventions, plus de 277 millions de dinars koweitiens au Maroc (un dinar=30 DHS), soit 14 % de l’effort financier consenti en direction du monde arabe (ce qui place le Maroc au rang de deuxième bénéficiaire après la Syrie). Le montant des financements programmés par le fonds koweitien jusqu’à l’échéance 2004, se chiffre à quelque 260 millions de dollars. Le FKDE a notamment financé au Maroc 12 barrages, s’érigeant ainsi comme la deuxième institution dans le financement de ce secteur après le Fonds arabe de développement économique et social (FADES), qui a également son siège au Koweit. Le prêt le plus récent (conclu en mai 2002) entre le Maroc et le FKDE porte sur 36 millions de dollars pour la construction du barrage d’Arrouz (province de Tétouan), soit 54 % du coût du projet. De même, la Banque centrale koweïtienne a depuis les années 80 procédé au dépôt de 200 millions de dollars auprès de Bank Al- Maghrib, dépôt qu’elle renouvelle chaque année.
Dans le domaine politique, les deux pays se prévalent de relations excellentes et sereines que les épreuves du temps n’ont fait que consolider. Le Koweït demeure reconnaissant au Maroc pour ses positions de principe en faveur des droits du Koweit lors de la crise du Golfe en 1990.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *