Taïeb Fassi Fihri rejoint Zenagui et El Himma au Cabinet royal

SM le Roi Mohamed VI a nommé lundi, Taïeb Fassi Fihri, conseiller du Souverain au Cabinet royal, apprend-on d’un communiqué du ministère de la Maison royale, du Protocole et de la Chancellerie. Taïeb Fassi rejoint ainsi, l’ex ministre du tourisme Yasser Zenagui, et Fouad Ali El Himma, ancien ministre délégué de l’intérieur. Casablancais de pure souche, Taïeb Fassi Fihri est né le 9 avril 1958. Il obtient son baccalauréat en Sciences mathématiques en 1976 à Rabat. Quatre ans plus tard, il reçoit le titre d’ingénieur d’application de la statistique à l’institut national de statistique et d’économie appliquées (INSEA). Il obtient en 1981 la maîtrise en économie publique et planification à l’Université Panthéon-Sorbonne de Paris et, en 1984, le Doctorat en analyse et politique économique à l’Institut d’études politiques de Paris. Economiste de formation, Fassi Fihri n’échappe pas au tropisme de la politique et fait ses premières armes au ministère des affaires étrangères et de la coopération. Entre 1986 et 2002, il occupe plusieurs postes au sein dudit ministère (chef de division, directeur du cabinet du ministère, secrétaire d’Etat aux affaires étrangères et à la coopération) avant d’être nommé le 7 novembre 2002, ministre délégué aux affaires étrangères et à la coopération et en 2007 ministre des affaires étrangères et de la coopération. Avec un quart de siècle d’aura politique, le palmarès de Fassi Fihri est riche en action, et le dossier du Sahara reste sa cheville ouvrière.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *