Tanger : Akhannouch appelle à placer l’agriculture au centre des négociations climat

Tanger : Akhannouch appelle à placer l’agriculture au centre des négociations climat

Le ministre de l’Agriculture et de la pêche maritime, Aziz Akhannouch, a appelé, lundi 18 juillet 2016 à Tanger, à placer l’agriculture au centre des négociations climat dans la région méditerranéenne.

« La Méditerranée est un espace vulnérable aux effets des changements climatiques, notamment dans le secteur agricole qui est un pilier du développement socio-économique de la région », a souligné M. Akhannouch à l’ouverture de la deuxième Conférence des parties des pays riverains de la Méditerranée sur les changements climatiques (MedCOP Climat), placée sous le Haut patronage de SM le Roi Mohammed VI.

Le ministre a, dans ce cadre, fait savoir que près de 40 millions de personnes vivent de l’agriculture en Méditerranée, représentant environ 20 pc des emplois de la région.

Il a également relevé que l’enjeu de la pêche maritime en Méditerranée est particulièrement important dans un contexte de surexploitation des ressources halieutiques et de dégradation alarmante des écosystèmes marins mondiaux, soulignant que 20 pc des espèces se retrouvent en surexploitation dans le bassin méditerranéen.

A quatre mois de la 22ème Conférence mondiale sur le Climat (COP22), l’organisation de la MedCOP Climat revêt une importance symbolique toute particulière, a noté le ministre, faisant remarquer que le challenge maintenant sera de maintenir cette belle dynamique jusqu’à la COP22 et surtout au-delà.

La MedCOP de Tanger, dont la cérémonie d’ouverture a été présidée par SAR le Prince Moulay Rachid, réunit plus de 2.000 participants de 22 pays du pourtour méditerranéen, dont des acteurs économiques et de la société civile et des experts dans le domaine de l’environnement.

Organisée à l’initiative du Conseil de la région Tanger-Tétouan-Al Hoceima autour du thème « Agissons en faveur du climat », la MedCOP Climat s’inscrit dans le cadre des préparatifs du Royaume pour abriter la COP22, prévue en novembre à Marrakech.

Articles similaires

1 Comment

  1. Axis7

    Quand le Maroc lancera t-il un plan strategique biologique et donc ecologique pour son agriculture? C’est une necessité vitale en matière de presevation des ressources hydriques et santé pour les marocains puisque l’alimentation est le premier des medicaments. A fortiori dans un pays sinistré sur le plan sanitaire.
    L’agriculture conventionnel stérilise les sols et les erode.
    Aussi, elle jouit d’une croissance à 2 chiffres sur le plan mondial.
    Le Maroc a d’enormes atouts.

    Reply

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *