Taza : Des peines à l’encontre de 13 fauteurs de troubles

Le tribunal de première instance de Taza a prononcé, mardi matin, des peines allant de 5 mois de prison avec sursis à 10 mois de prison ferme à l’encontre de treize individus poursuivis pour leur implication dans les actes de vandalisme survenus dernièrement dans la zone El Koucha, apprend-on de source judiciaire. Sept personnes ont été condamnées à une peine de cinq mois de prison avec sursis, assortie d’une amende de 3.000 DH chacun, alors que les six autres ont écopé de 10 mois de prison ferme et d’une amende de 1.000 DH, précise-t-on de même source. Soutenus par une vingtaine d’avocats, les mis en cause étaient notamment poursuivis pour jets de pierres contre les forces de l’ordre, destruction de biens publics, atteinte à l’ordre public, humiliation de fonctionnaires lors de l’exercice de leurs fonctions, recours à la violence, coups et blessures, manipulation de mineurs et utilisation d’armes susceptibles de constituer une menace sur des personnes ou des biens. Des fauteurs de troubles avaient pris pour cible, dans la zone El Koucha, les forces de l’ordre en leur jetant des pierres, en brûlant des pneus et en détruisant des biens publics, selon les autorités locales.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *