Terrorisme : Démantèlement d’un réseau actif dans le recrutement au Maroc

Terrorisme : Démantèlement d’un réseau actif dans le recrutement au Maroc

Le Bureau central des investigations judiciaires (BCIJ) a démantelé, mardi 25 août 2015, en coordination avec les services de sécurité espagnols, un réseau terroriste composé de 13 membres agissant dans les villes de Nador, Driouech, El Houceima, Fès, Casablanca et Mellilia, dans le domaine du recrutement et de l'envoi de combattants marocains pour le compte de l'organisation terroriste dite "Etat islamique".

Un ancien détenu dans le cadre de la loi antiterroriste figure parmi les personnes arrêtées, indique un communiqué du ministère de l'Intérieur, précisant que ces arrestations entrent dans le cadre des opérations préventives dans le domaine de la lutte contre le terrorisme à la lumière de la montée des menaces de "l'Etat islamique".

L'opération s'est soldée par l'arrestation du partenaire principal de ce réseau terroriste qui réside dans la banlieue de la capitale espagnole Madrid, "ce qui témoigne de l'importance du partenariat sécuritaire distingué liant les services sécuritaires marocains et leurs homologues espagnols en matière de lutte contre les menaces terroristes, particulièrement celles provenant des foyers de tension".

Les investigations ont révélé la détermination des membres de ce réseau terroriste à dupliquer dans le Royaume l'expérience Daechienne adoptée par l'organisation de l'Etat Islamique dans le but de créer un climat de terreur parmi les citoyens, souligne le ministère.

Le démantèlement successif de réseaux terroristes en relation avec la scène syro-irakienne reflète la détermination de l'Etat Islamique à cibler les intérêts du Royaume du Maroc et des autres pays, surtout que l'objectif des opérations de recrutement des combattants marocains et étrangers consiste en la mobilisation pour l'exécution d'opérations d'envergure dans leurs pays d'origine et dans les pays de résidence selon des plans destructeurs établis par l'organisation terroriste.

Les mis en cause seront déférés devant la justice aussitôt terminée l'enquête qui se poursuit sous la supervision du parquet général compétent, conclut le communiqué.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *