Terrorisme : les frères Chergui montrés du doigt

De sérieux soupçons planent de nouveau autour des frères Chergui, deux ressortissants marocains interpellés et interrogés par la justice espagnole en mai 2005 pour leur éventuelle participation aux attentats qui avaient visé les trains de la station Atocha à Madrid le 11 mars 2004.
Selon les affirmations du quotidien espagnol « El Pais », dans son édition du lundi 21 novembre 2005, Abdelhak Chergui, étudiant en télécommunications, aurait détenu, sur le disque dur de son ordinateur portable, des plans et informations détaillés sur le métro de Montréal : nombre des wagons, horaires, capacités en passagers et mécanismes d’ouverture et de fermeture des portes des voitures. Ce qui amène ledit quotidien à émettre l’éventualité de préparation d’attaques terroristes contre des cibles au Canada. Sur le même ordinateur de Abdelhak Chergui auraient été trouvées des informations similaires, et avec les mêmes détails, concernant le métro londonien qui allait à son tour servir de cibles pour des attaques terroristes juste quelques mois après le carnage perpétré à Madrid. Ces informations auraient été obtenues par les enquêteurs espagnols suite à l’arrestation, en mai 2005, des frères Chergui soupçonnés à l’époque d’avoir aidé à la préparation financière et logistique des attentats du 11 mars 2004. Ces derniers bénéficieront d’une relaxe décidée par un juge anti-terroriste espagnol pour absence de preuves attestant de leur implication.
D’un autre côté, les autorités canadiennes ont réagi en rassurant les populations quant à d’éventuelles menaces terroristes contre ce pays et le métro de Montréal. Les responsables de la Gendarmerie royale du Canada avaient déclaré à la presse locale qu’il n’existait pas de «menace spécifique imminente» visant le transport en commun à Montréal. Des déclarations similaires ont été faites à la presse canadienne par plusieurs responsables politiques. Le gouvernement canadien affirme toutefois avoir été mis au courant, par les Espagnols, de l’existence des informations et plans détenus antérieurement par Abdelhak Chergui.  Les autorités canadiennes viennent d’ailleurs de prendre des mesures supplémentaires pour sécuriser davantage les transports en commun dans différentes villes du pays. Récemment, c’est une enveloppe budgétaire de 110 millions de dollars canadiens qui a été affectée à cette fin.
Cette somme s’ajoute à plusieurs milliards de dollars canadiens dédiés au renforcement des mesures de sécurité dans ce secteur et notamment à travers de géants contrats pour la surveillance recourant aux technologies les plus développées dans le domaine. Selon la presse de ce pays, l’opinion publique canadienne estime dans une large majorité que le Canada est à l’abri des attentats terroristes notamment du fait de sa non-participation à l’effort de guerre contre l’Irak aux côtés des Etats-Unis. Près d’une vingtaine de personnes, de nationalité marocaine, attendent encore d’être jugées en Espagne pour leur présumée implication dans les attentats de Madrid ayant fait 191 morts et des centaines de blessés.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *