Terrorisme : vaste campagne d’arrestation dans plusieurs régions du Maroc

Terrorisme : vaste campagne d’arrestation dans plusieurs régions du Maroc

Le ministère de l’intérieur a annoncé, mercredi 27 juillet, que les services sécuritaires ont lancé une vaste campagne, sous la supervision du parquet général compétent, qui a visé 343 individus soupçonnées d’avoir des penchants extrémistes et d’adhérer à l’organisation Daech. 52 personnes parmi eux ont été mis en garde à vue.

«Cette opération préventive qui s’est déroulée mardi 19 juillet 2016 dans plusieurs régions du Royaume a concerné des suspects de divers niveaux hiérarchiques et porteurs de projets terroristes imminents à l’intérieur et à l’extérieur du Maroc », a expliqué un communiqué du ministère.

Les mis en cause sont également impliqués dans le recrutement de combattants mineurs via les réseaux sociaux ainsi que dans la propagande pour l’exécution de l’agenda de l’organisation Daech, ajoute la même source.

Selon l’Intérieur, les opérations de fouilles dans les domiciles des prévenus ont permis la saisie de documents et de manuels de fabrication d’explosifs et de substances chimiques dangereuses ainsi que des drapeaux de Daech et des livres autorisant l’exécution d’attentats terroristes. Des armes à feu, des munitions et des armes blanches ont également été saisies au même titre que des cloues,et des files électriques entrant dans la fabrication de bombes

Cette opération proactive a ainsi permis, d’après le ministère de l’intérieur, de mettre de échec des plans terroristes qui ont atteint des phases avancées de préparation et qui avaient pour cible des établissements pénitentiaires et sécuritaires, des touristes, des personnalités sécuritaires et militaires, ainsi que des festivals et des espaces de loisir dans plusieurs villes du Maroc.

Certaines personnes interpelées avaient aussi l’intention de pirater des sites d’institutions de l’Etat dans le but déstabiliser le pays, d’y semer le chaos et de porter atteinte à son économie, explique la même source.

Les mis en cause seront déférés à la justice dès clôture de l’enquête en cours, diligentée sous la supervision du parquet général compétent.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *