Tourisme : Hausse des nuitées et des recettes

L’année 2007 démarre sur une note positive. C’est ce qui se dégage des dernières statistiques livrées par le département du Tourisme et l’Observatoire du tourisme. Le volume des nuitées enregistrées dans les établissements d’hébergement classés a connu, en effet, en janvier dernier, une progression importante de 10% par rapport à la même période de l’année précédente. Un constat valable aussi bien par les nuitées des non-résidents qui ont connu une hausse de 12% que celles des résidents qui se sont appréciées de 5%.
Le taux moyen d’occupation des chambres a connu également une amélioration, mais de moindre envergue puisqu’il n’a été que de 2% par rapport à la même période de l’année 2006. De ces statistiques, il ressort également que presque toutes les destinations ont profité de cette hausse, sauf Tétouan qui a vu sa fréquentation baisser de 2%.
Marrakech, qui représente 36% du volume des nuitées réalisées dans les établissements touristiques classés, affiche une hausse qualifiée de substantielle de 14%. La capitale économique, première destination du tourisme des affaires, a réalisé une forte croissance, 25% de plus de nuitées par rapport à janvier 2006. D’autres villes comme Rabat, Fès ou Ouarzazate ont enregistré des croissances à deux chiffres respectivement de 15%, 11% et 35%. Les deux principales villes touristiques côtières ont réalisé des performances moins importantes mais, somme toute, positives. Agadir a terminé le mois avec une hausse de 2% et Tanger de 7%.
Ces performances ont été réalisées grâce notamment à une hausse de 15% des arrivées des touristes français et à la confirmation de l’embellie du marché émetteur britannique,  qui a connu une hausse de 43%. À noter également le retour de la clientèle scandinave qui affiche une progression de 18% par rapport à janvier 2006.
Le taux d’occupation moyen des établissements d’hébergement classés a connu une amélioration de deux points. Il est passé à 41% contre 39% durant la même période de l’année dernière. Ce qui est satisfaisant pour une basse saison, tient-on à préciser. Les deux principaux pôles touristiques, Marrakech et Agadir, ont réalisé une performance identique, soit une hausse de 2%, ce qui élève le taux d’occupation à 57%. Et c’est à Casablanca que la hausse la plus importante de cet indicateur a été enregistrée, puisque le secteur a réalisé une hausse de 10 points.
Cette performance a eu pour conséquence une amélioration de l’ordre de 1,2% des recettes en devises générées par le tourisme en janvier. Ainsi, le volume de ces recettes a atteint 4,30 milliards de dirhams contre 4,25 milliards le même mois de l’année dernière, soit une hausse de 50 millions de dirhams.
En outre, les arrivées aux postes frontières ont connu pendant le mois de janvier une baisse significative de 17%. Une contre-performance qui s’explique par la faible affluence des Marocains résidant à l’étranger (MRE), due, elle-même, au fait que l’Aïd a coïncidé avec le mois de décembre, période qui a connu une hausse spectaculaire des arrivées des MRE (+136.000).
À rappeler que depuis 2006, il a été lancé une campagne d’intégration dans ces statistiques des nuitées réalisées dans les maisons d’hôtes classées. En janvier 2006, seuls 80 de ces établissements contribuaient à la déclaration des nuitées, alors que ce chiffre a grimpé à 223 en janvier dernier. Toutefois, les maisons d’hôtes ne représentent pas encore un impact significatif sur le nombre des nuitées.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *