Tous citoyens marocains

Tous citoyens marocains

Sa Majesté le Roi Mohammed VI a reçu, mardi après-midi le rabbin Shlomo Amar Richon Le-tsion, Grand rabbin du peuple Sépharades d’Israël et du monde, né à Casablanca en 1948. Cette rencontre, qui a eu lieu au Palais royal de Tanger, s’est déroulée en présence de SAR le Prince Moulay Rachid et de Robert Assaraf, président du Centre International de Recherche du Judaïsme Marocain. « Lors de cette réunion, S.M. Mohammed VI a estimé que les sujets du Roi sont des citoyens égaux qui gardent leurs liens avec leur pays », a souligné Robert Assaraf. Et d’ajouter que le Souverain « a rappelé que les Rois du Maroc ont toujours apprécié et respecté les rabbins du Royaume et leurs bénédictions religieuses envers toute la famille Royale », a poursuivi Assaraf. Pour sa part, le Rav (Grand rabbin) Shlomo Amar a réaffirme à SM le Roi la mission de sa propre famille et celle du Judaïsme marocain de demeurer au service des intérêts du peuple et de la nation marocaine à travers le monde. « Notre souhait, a souligné le Rav Shlomo Amar, le premier des rabbins Sépharades, est d’enseigner à tous les enfants des juifs originaires du Maroc, installés en Israël et partout dans le monde, l’importance de l’héritage religieux et culturel accumulé et glorifié pendant deux milles ans ». « Nous avons toujours aimé nos amis musulmans du Maroc et nous entendons enseigner au peuple d’Israël cette heureuse expérience », a poursuivi le Rav Shlomo Amar. Par ailleurs, S.M. le Roi Mohammed VI a manifesté sa volonté « de promouvoir les valeurs de paix dans le monde et pour résoudre les problèmes dont souffre le peuple palestinien et afin d’instaurer un Etat palestinien voisin d’Israël ». Le Souverain compte, d’ailleurs, « poursuivre la lutte menée par Feu Hassan II, en faveur des Palestiniens et de l’avenir du monde arabe au Moyen-Orient », a rappelé Robert Assaraf. Rappelons qu’en mai 2003, le grand comité religieux des Sépharades, comprenant 150 membres, a élu à la quasi-unanimité, le Grand rabbin Shlomo Moshé Amar, Richon-Le-tsion et Grand rabbin des Sépharades. A cet effet, le Rav Shlomo Amar est devenu, pour une période de 10 ans, le Grand Rabbin, le premier du peuple de Sion des Sépharades, pour Israël et le monde entier. Né à Casablanca, en 1948, le Rav est également le Grand rabbin des juifs marocains à travers le monde et Israël. Son importance auprès de la communauté juive marocaine est donc indiscutable. Son aura, auprès d’eux, et son attachement à son pays d’origine, le Maroc, permettront de renforcer les liens existants entre les juifs marocains, partout dans le monde, et leur terre d’origine, y compris pour les générations nées ailleurs qu’au Maroc. Le Rav Shlomo Amar a quitté Casablanca au début de l’année 1962, après y avoir passé le premier cycle des études religieuses à la Yéshiva (grande école rabbinique) de « Neve Shalom » de Otsar Hatorah à Casablanca. En 1962, donc, il se dirige, avec sa famille, vers Israël où il poursuit ses études talmudiques dans la Yéshiva célèbre « Tiféret tsion » de la grande ville réligieuse de Bné Brak. Il fini ses études en Galilée. En 1969, à l’âge de 21 ans, il est intronisé rabbin et nommé rabbin d’une coopérative agricole de marocains, le « Moshav Megadim », en Galilée. Il se penchera alors sur les problèmes de la Loi religieuse (Halakkha) dans la vie agricole. Par la suite, il revient à ses études juridiques et sera nommé rabbin-juge au tribunal régional de Beer-Shéva dans le sud, puis de Pétah Tiqva, dans le centre. A cette époque, « il se fera remarquer par ses sentences empreintes d’érudition, de tolérance et d’ouverture », précise Robert Assaraf. Il est, aujourd’hui, connu pour son érudition et pour ses nombreux ouvrages de « Responsa », ainsi que d’une ouverture vers le monde laïc, peu commune dans cette formation. En 2002, il crée un cas nouveau dans les annales. Il est élu, à l’unanimité, le Grand rabbbin unique de Tel-Aviv des Ashkénazes et des Sépharades.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *