Transition énergétique : Le Maroc, désormais une référence internationale reconnue

Transition énergétique : Le Maroc, désormais une référence internationale reconnue

Le Royaume dispose actuellement de la plus grande centrale solaire du monde. La puissance d’ores et déjà installée en énergie solaire atteint actuellement les 180 mégawatts, soit 2% de la puissance totale installée.

 

L’engagement du Maroc en matière de transition énergétique porte ses fruits. Depuis 2009 à ce jour, 360 milliards de dirhams ont été injectés pour mener à bien cette transition tandis que 130 milliards de dirhams sont en cours de déploiement pour la construction entre autres de plates-formes des énergies renouvelables ou encore des réseaux électriques. La politique énergétique du Maroc date de 2009. En 2015 une nouvelle dynamique a été insufflée dans le secteur accélérant ainsi la transition énergétique du pays.

Objectif principal: produire 42% de l’énergie à partir de sources renouvelables d’ici 2020 et 52% à l’horizon 2030, soit une augmentation supplémentaire de la capacité de production d’électricité à partir de sources renouvelables d’environ 10.100 mégawatts d’ici 2030.

L’ambition étant de réduire la facture énergétique du pays, de sécuriser son approvisionnement et de développer une économie de l’énergie. Les efforts consentis ont permis de sécuriser une marge de réserve électrique satisfaisante et de réduire significativement la dépendance énergétique. Cette dernière est passée de 98% en 2008 à 93% à ce jour. Une performance qui résulte de la montée en puissance des énergies renouvelables représentant désormais 35% dans le mix énergétique avec une capacité installée de plus de 2.965 mégawatts en solaire, éolien et hydraulique.

Le Maroc doté de la plus grande centrale solaire du monde

La mise en service du Complexe Noor Ouarzazate est la parfaite illustration de l’engagement du Maroc à promouvoir les énergies renouvelables. Le Royaume dispose actuellement de la plus grande centrale solaire du monde, le plaçant ainsi comme référence internationale dans le domaine. La puissance d’ores et déjà installée en énergie solaire atteint actuellement les 180 mégawatts, soit 2% de la puissance totale installée.

Des records battus dans l’éolien

Parallèlement au solaire, le Maroc s’est tourné vers l’éolien, battant ainsi des records en termes de coût de kilowattheures. La capacité totale installée en énergie éolienne a couvert, à fin 2018, 11,5% de la puissance totale, soit 1.015 mégawatts. 420 mégawatts de cette capacité ont été générés par le secteur privé (60% de la capacité totale installée) et ce dans le cadre de la loi n°13-09 relative aux énergies renouvelables. L’investissement dans ce secteur suit un trend haussier. De nombreux projets sont dans le pipe pour ne citer que le parc éolien de Safi de 200 mégawatts dont l’investissement s’élève à 3,2 milliards de dirhams.

12 microcentrales hydroélectriques en cours de réalisation

De 2007 à 2018, plus de 73% de la puissance électrique totale à développer dans le cadre de la loi n°13-09 a été autorisée durant cette période. De par son caractère fiable, durable et non polluant, l’énergie hydroélectrique est résolument une source de production constante. En avril 2017, le gouvernement a donné le coup d’envoi de la réalisation de 12 microcentrales hydroélectriques totalisant une puissance de plus de 193 mégawatts. Ces projets portent sur un investissement de 5 milliards de dirhams. Rappelons que la capacité électrique installée à fin 2018 représente 21,5% de la puissance totale installée. Il est question de 1.770 mégawatts dont 460 sous forme de station de transfert d’énergie par pompage.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *