Transport urbain : La police au chevet de M’dina Bus

Transport urbain : La police au chevet de M’dina Bus

Jeudi 18 avril 2013, c’est la date effective de mise en service d’une police dédiée tout spécialement pour contrôler le paiement du ticket de transport dans les bus de M’dina Bus. Elle fera preuve de vigilance aussi pour assurer la sécurité des passagers et du personnel du transporteur.  
Il faut croire que les derniers actes de vandalisme perpétrés lors du dernier classico FAR-Raja ont fait prendre conscience aux forces de l’ordre de la nécessité d’agir d’une manière plus ferme. Pour rappel, les supporters du match venus par train à la gare Casa Oasis avaient été pris en charge à titre gratuit par la société M’Dina Bus qui leur avait affecté pas moins de 50 bus.  
En guise de remerciement, les supporters ont pris en otage les bus dont les sièges ont été pour la plupart défaits de leur place et envoyés sur les pare-brise des voitures circulant dans la même trajectoire.
Après ces drames en série à Casablanca où aucune personne ne peut se trouver en sécurité lors des nombreux matchs programmés régulièrement au cœur de son antre, une inspection a été mise désormais à la disposition de l’opérateur de transport public pour veiller sur son matériel roulant et sur ses clients. C’est ainsi que depuis jeudi dernier, les vérifications des tickets de transport par les forces de l’ordre sur place permettront de dissuader les uns et les autres d’entrer de force et d’agresser les citoyens et le personnel de la filiale de la CDG par la même occasion.
D’autres mesures de sécurité sont prévues, notamment la mise en place de caméras de vidéosurveillance  qui permettraient de signaler en temps réels, des affaires plus graves et qui ne pourraient pas être gérées sans renfort.  De quoi rassurer bien des citoyens puisque M’dina Bus transporte annuellement 141 millions de passagers.  Reste que le fléau de la criminalité ne sera maîtrisée que par des mesures draconiennes par les forces de l’ordre.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *