Tribune libre : La joie de l’appartenance et du patriotisme

Tribune libre : La joie de l’appartenance et du patriotisme

Nous nous souvenons tous de la joie du peuple marocain après sa qualification à la Coupe du monde 2018 grâce à une belle victoire obtenue à Abidjan face à la Côte d’Ivoire. C’était une grande joie dans toutes les régions du Royaume chérifien.

Par Mohamed Horani

Est-ce la joie d’appartenance à notre chère patrie ou la joie de la victoire? Avons-nous besoin d’une victoire pour nous réjouir de notre appartenance? La raison dit que la victoire n’est qu’une occasion parmi d’autres pour exprimer la joie de notre appartenance à ce merveilleux pays que nous aimons sans aucune condition. La Coupe du monde nous offre l’opportunité d’exprimer cette joie devant les yeux de milliards de téléspectateurs dans le monde.

La logique du football, ce sport fou, lie la joie à la victoire, mais devrions-nous être soumis à cette logique?

Pour répondre à cette question, je n’oublierai jamais la merveilleuse leçon que nous avons reçue du public écossais à l’occasion du Mondial 1998 en France, quand l’équipe nationale écossaise venait de subir une lourde défaite face à son homologue marocaine par 3 à 0. Les milliers de supporters écossais au stade applaudirent longuement leur équipe pour exprimer au monde entier la joie d’appartenance et l’amour de la patrie. En même temps, et paradoxalement, les joueurs marocains qui venaient de réaliser une victoire historique en Coupe du monde, et avec eux tous les Marocains, versaient des larmes de chagrin pour avoir raté leur qualification au deuxième tour. C’était un merveilleux paradoxe, mais aussi une belle leçon pour nous et pour tous les fans de football dans le monde. La joie et le chagrin constituent une expression civilisée du patriotisme inconditionnel.

Nous étions tous tristes après la défaite de notre équipe nationale face à son homologue iranienne en ce jour de fête. Si la victoire est appropriée pour exprimer la joie d’appartenance, la défaite est aussi l’occasion de laisser éclater cette joie, y compris avec les larmes.

Saisissons cette formidable occasion de notre cinquième participation à une Coupe du monde que nous avons attendue depuis vingt ans, pour vivre intensément d’autres joies et savourer notre marocanité et notre amour pour notre grande patrie.

Merci à notre équipe nationale qui nous a offert cette merveilleuse opportunité. Merci également aux supporters des Lions de l’Atlas qui ont fait le déplacement en plusieurs dizaines de milliers pour encourager notre équipe nationale et pour exprimer au nom de tous les Marocains la joie de notre appartenance et de notre amour éternel pour notre patrie.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *