Un conseil national ce samedi à Skhirat : Une année d opposition, le RNI dresse son bilan

Un conseil national ce samedi à Skhirat : Une année d opposition, le RNI dresse son bilan

Après plus d’une année d’exercice de l’opposition, le RNI fait son bilan. Le parti de la colombe tiendra la session ordinaire de son conseil national, samedi 30 mars, à Skhirat. Et c’est devant 800 membres du conseil national, parlement du parti, que la direction du RNI présentera son rapport politique.
Le débat sera donc franc et les questions adressées aux responsables du parti nombreuses. Le programme présenté lors du 5ème congrès du parti a-t-il été réalisé ? Les objectifs tracés ont-ils été atteints ? Comment préparer les prochaines échéances électorales ?  Le parti du Rassemblement national des indépendants, troisième force politique de par le nombre de ses sièges au Parlement, devra également aborder le bilan de ses députés. Mais c’est surtout de questions autour de son nouveau rôle au sein de l’opposition que devra répondre ce parti qui a toujours été considéré comme une formation complétant les coalitions gouvernementales: comment renforcer l’action de l’opposition ? Avec qui s’allier et coordonner son travail ?
Pour Anis Birou, membre du bureau politique, l’exercice de l’opposition s’est fait dans un contexte particulier marqué par des contraintes mais aussi des avantages. «Il fallait donner du temps au gouvernement pour juger son action», explique M. Birou dont le parti critique fortement le gouvernement, pointant du doigt son «manque de vision et de stratégie claire», ainsi que le fait qu’il «ne dispose pas d’un réel programme puisqu’il n’avait présenté que des déclarations d’intention».
Il y a aussi, selon M. Birou, le fait que plusieurs partis de l’opposition aient renouvelé leur bureau politique, ce qui n’a pas facilité la coordination de l’action de l’opposition. Pour ce qui est des atouts, cet ex-ministre souligne : «On a l’avantage de connaître les dossiers du gouvernement étant donné que notre parti regorge de compétences, ses militants ont assumé plusieurs hautes fonctions». Pour ce qui est du Parlement, il déclare : «Nous avons présenté plusieurs propositions de loi, notamment autour de l’emploi des jeunes, ou au travail des commissions d’enquête, nous avons aussi organisé plusieurs journées d’étude et fait un énorme travail de proximité avec les citoyens, notamment nos MRE, toutefois nous pâtissons peut-être d’un manque de communication».
Par ailleurs, notons que figurent également à l’ordre du jour de ce conseil national qui réunit tous les responsables régionaux, le parachèvement des structures du parti ainsi que l’adoption du nouveau règlement intérieur mis à jour conformément aux nouvelles dispositions de la loi sur les partis.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *