Un enfant de 4 ans décède de méningite à Casablanca

Un enfant de 4 ans décède de méningite à Casablanca

Les services du ministère de la Santé dans la région du Grand-Casablanca ont enregistré un cas de décès par méningite à germe méningocoque B confirmé par examen de laboratoire, il s’agit d’un enfant de quatre ans scolarisé dans une crèche à la Préfecture d’arrondissement Moulay Rachid, lequel établissement a été fermé par les autorités locales.

Selon un communiqué du ministère de la santé parvenu mercredi à la MAP, les mêmes services ont été également informés du « décès d’une personne de la famille de cet enfant, une femme âgée de 80 ans et d’un autre enfant de trois ans et demi scolarisé dans la même crèche, sans confirmation bactériologique ».

« Les services de santé publique et de surveillance épidémiologique ont relevé, lors de leur investigation, des conditions déplorables de promiscuité au niveau de la crèche, qui accueille dans des locaux exigus un nombre très important d’enfants en bas-âges, dépassant les 80 enfants par salle », indique-t-on de même source.

« Informées, les autorités locales ont ordonné la fermeture de la crèche », précise le ministère.

« La Direction régionale de la santé à Casablanca a mobilisé une équipe composée de médecins, d’infirmiers et de responsables de la surveillance épidémiologique pour réaliser les investigations et les examens nécessaires autour des trois cas, et pour administrer la chimio-prophylaxie aux familles et à l’entourage des personnes décédées. Les services de la santé procèdent à la vaccination préventive des personnes contacts des cas », assure la même source.

Chaque année, les services du ministère notifient une moyenne annuelle de 1.000 cas de méningite toutes formes confondues. « Cette année, 900 cas de méningites ont été enregistrés jusqu’à aujourd’hui avec un taux de létalité parmi les personnes atteintes de 9 pc, qui est une moyenne enregistrée dans plusieurs pays dans le monde, selon les données de l’Organisation mondiale de la santé », conclut le communiqué.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *