Un fou blesse une Française

Un fou blesse une Française

Un jeune homme, âgé de vingt-cinq ans, célibataire, a blessé, mercredi matin, une ressortissante française, âgée de soixante-deux ans, près du musée Nejjarine des arts et métiers de bois. Pourquoi une Française ? Tout le monde a cru au départ qu’il s’agissait d’un islamiste qui aurait lancé le Jihad contre les étrangers. Contactée par ALM, une source de la préfecture de police de Fès a tranché définitivement : «Il n’est pas question d’islamisme… Celui qui a perpétré ce crime n’est autre qu’un aliéné mental qui vient de quitter l’hôpital psychiatrique».
Né en 1981 à Fès, ce jeune homme, issu d’une famille indigente et cordonnier de son état, est interné de temps en temps à l’hôpital psychiatrique Ibn Al Hassan, à Fès. Il ne l’a quitté, la dernière fois, que le mardi 21 novembre 2006. Se réveillant le matin de ce mercredi, le mis en cause qui était encore dans les locaux de la police judiciaire de Fès au moment où nous mettions sous presse, s’était armé d’un couteau avant de quitter son domicile au quartier populaire Ben Debbab, pour emprunter le chemin qui mène vers la prestigieuse place Nejjarine. Avait-il l’intention de poignarder un étranger ? Non, répond la même source qui a affirmé que le mis en cause aurait frappé une autre personne de nationalité marocaine. Il n’agressait nullement pour des raisons liées à la religion, précise la même source, en arguant du fait qu’il ne priait pas et ne lisait jamais le Coran. Quand il était dans son état normal, il gagnait sa vie comme cordonnier et, en périodes de trouble psychique, il vagabondait et se livrait à la mendicité. Cependant, son casier judiciaire n’était pas vierge. Puisqu’il avait, selon la même source, blessé l’année dernière un ressortissant hollandais. Un hasard ? La même source policière a confirmé à ALM que le mis en cause qui est actuellement en garde-à-vue ne choisissait pas ses victimes particulièrement parmi les étrangers ou pour des raisons liées à sa propre conception de la religion.
«Nous n’avons rien à cacher. Si le mis en cause faisait partie des islamistes, nous l’aurions dit», lâche la même source.
Selon les premiers éléments de l’enquête, cet aliéné mental n’avait pas l’intention de blesser la ressortissante française, mais son mari. Ce dernier est arrivé à esquiver le coup et c’est son épouse qui a été touchée au niveau de l’abdomen.  Cette dernière a été évacuée vers l’hôpital pour y être soignée. Des sources hospitalières ont confié à ALM que son état de santé s’améliorait. Une autre ressortissante du même groupe de touristes a été blessée accidentellement après avoir été renversée par terre lors de l’attaque.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *