Un ingénieur marocain sauve les côtes des Iles Fidji

Un ingénieur marocain  sauve les côtes des Iles Fidji

Une première et pas des moindres. Karim Charkaoui, ingénieur marocain diplômé des ponts et chaussées, a inventé un concept innovant qui permettra aux Iles Fidji de freiner la montée du niveau de la mer, principal fléau touchant la population de la République.

Il s’agit d’un mécanisme reposant sur la mise en marche d’une fosse à bâtards, d’une dizaine de composantes de pré-dégrillage des effluents, et d’un purificateur de salinité. Cette structure a nécessité l’installation de 15 dessableurs importés d’Australie. Ce procédé a nécessité 36 mois de recherches avec une équipe d’ingénieurs composée de 20 membres de 6 nationalités (5 Allemands, 2 Japonais, 3 Russes, 1 Indien, 7 Américains et 2 Australiens).

L’équipe a été dirigée, durant toute la période de recherche, par M. Charkaoui. Lors de la cérémonie d’inauguration de la nouvelle station, organisée le 9 juillet 2014 au siège de la présidence à Suva, l’ingénieur marocain  a été reçu par   le Président des Iles Fidji,   Ratu Epeli Nailatikau, qui a lui décerné  une médaille de mérite. Né en 1960 dans la ville de Tanger, Karim Charkaoui a étudié à l’Ecole Hassania d’ingénieurs avant de  poursuivre  ses études  universitaires aux Ponts et Chaussées à Paris.

Il a contribué  à plusieurs programmes de développement du littoral dans les pays de l’océan Pacifique où il s’est installé au début des années 1990.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *