Un médecin à Fkih Ben Salah condamné à 6 ans de prison ferme pour des opérations d’avortement illégal

Un médecin à Fkih Ben Salah condamné à 6 ans de prison ferme pour des opérations d’avortement illégal

Le tribunal de première instance à Fkih Ben Salah a condamné, jeudi, à dix ans de prison, dont six ferme, un ex-médecin accusé d’avoir procédé à des opérations d’avortement illégal.

La juridiction a également interdit à l’accusé d’exercer à vie sa profession, indique-t-on de source judiciaire.

La secrétaire du médecin a écopé, elle, de 5 ans de prison, dont six mois ferme, pour le même chef d’accusation, alors que 4 autres jeunes filles, poursuivies dans le cadre de cette affaire, ont été condamnées chacune à une année de prison, dont quatre mois ferme, pour avortement illégal et atteinte aux mÂœurs.

Les services de la police judiciaire, relevant de Souk Sebt Ouled Nemma à Fkih Ben Salah, avaient déféré, en mars dernier, devant le tribunal de première instance un médecin et son assistante, soupçonnés d’avoir procédé à des opérations d’avortement illégal.

Les deux mis en cause ont été arrêtés par les éléments de la police judiciaire, en flagrant délit dans le cabinet du médecin sis quartier Annajat à Souk Sebt Ouled Nemma, avait-t-on indiqué auprès des services de sécurité.

Des matériels médicaux utilisés dans l’avortement illégal et d’importantes sommes d’argent ont également été saisis au cours de cette opération lors de laquelle ont été arrêtées quatre jeunes filles âgées entre 20 et 28 ans, dont trois avaient déjà subi des opérations d’avortement, alors que la quatrième était encore sur la table d’anesthésie.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *