Un pôle de recherche pour Casablanca

SM le Roi Mohammed VI a inauguré, le mercredi 20 octobre, le complexe universitaire à la Faculté de droit de l’Université Hassan II Aïn Chock de Casablanca. Cet édifice devrait profiter aux étudiants et des enseignants chercheurs de l’enseignement supérieur.
Comprenant une bibliothèque et un Centre de recherches et d’études économiques, juridiques et sociales, ce complexe construit, équipé et financé par Haj El Ghali Berrada, père de Mohamed Berrada, Pdg de la RAM, est dédié à l’encouragement de la recherche scientifique. Ce projet, qui a nécessité une enveloppe budgétaire globale de 12,8 millions de DH, a été réalisé sur une superficie de 6.400 m2 sur une période de 10 mois. Le complexe comprend une salle de conférences entièrement équipée, des bureaux pour les professeurs chercheurs, un centre de documentation informatisé ainsi que d’autres salles polyvalentes. Ce centre, qui contribuera à une plus grande ouverture de la communauté universitaire sur l’entreprise et sur l’environnement socio-économique, ouvrira de nouveaux horizons devant les étudiants et les chercheurs dans différentes spécialités culturelles et scientifiques.
La réalisation de ce centre s’inscrit dans le cadre du renforcement du rôle de l’université marocaine dans la formation de diplômés de grande valeur à même de participer activement à l’essor économique et scientifique du Royaume.
Le Souverain a également visité la bibliothèque Haj El Ghali Berrada qui comprend cinq salles de lecture d’une capacité totale de 1.000 places, des salles de professeurs, une zone de recherche sur fichiers informatiques ainsi que des locaux techniques et administratifs. Cette bibliothèque, qui comprend un millier de titres, bénéficiera au pôle universitaire de Casablanca où sont implantées différentes institutions de formation et d’enseignement supérieur comptant quelque 35.000 étudiants.
À cette occasion, un livre de l’ambassadeur français Olof, qui était accrédité auprès du Sultan Moulay Ismaïl, a été offert à SM le Roi. Ce livre relate la vie et les traditions marocaines de l’époque.
Parmi les ouvrages rares que contient cette bibliothèque, figure un livre épistolaire sur les relations entre la France et l’Afrique du Nord qui remonte à l’année 1841.
Il faut dire que la ville de Casablanca avait grand besoin d’un tel édifice. Il vient compléter la formidable et unique prestation rendue par la Fondation Al-Saoud.
À la fois documentaire, scientifique et culturelle, l’institution a été créée en 1985, elle est le fruit d’un besoin et d’une initiative : besoin d’information et de documentation vivement ressenti parmi la communauté des chercheurs et des opérateurs à Casablanca et dans tout le Maroc ; initiative heureuse de son Altesse le Prince Abdullah Ibn Abdul Aziz al-Saoud, Prince héritier du Royaume d’Arabie Saoudite qui ne cesse de l’entourer de son soutien. Sa principale mission est de servir la recherche scientifique en sciences sociales et humaines appliquée à l’espace arabo-musulman, singulièrement le Maghreb, pris dans son ancrage géographique, historique, culturel. Elle offre une logistique, en matière d’information, de documentation et d’aide à la décision, au bénéfice des différents opérateurs publics et privés.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *