Un polisarien passeur de maliens au Maroc

Un polisarien passeur de maliens au Maroc

Les services de sécurité mauritaniens ont appréhendé dans la nuit de lundi à mardi, dans les environs nord de la ville de Zouerate (820 km au nord-est de la Mauritanie), un élément du « Polisario », spécialisé dans l’organisation de l’émigration clandestine, qui tentait de faire introduire illégalement 24 ressortissants maliens sur le territoire marocain, a-t-on appris de source sûre.
La même source a précisé au bureau de la MAP à Nouakchott qu’une patrouille mauritanienne a surpris le dénommé Abderrahmane Ould Kouri, qui était accompagné d’une autre personne, à bord d’un véhicule (4X4). Les deux personnes ont été arrêtées après des tirs à l’arme à feu près des frontières maroco-mauritaniennes. La patrouille a également arrêté les 24 candidats à l’émigration clandestine « qui se trouvaient dans une situation psychologique et sanitaire déplorable », ajoute-t-on de même source. Il s’agit de la deuxième opération du genre durant la semaine en cours, indique la même source, rappelant que la police mauritanienne avait appréhendé, il y a deux jours, 19 ressortissants de pays subsahariens candidats à l’émigration clandestine, qui s’apprêtaient à gagner illégalement le territoire marocain.
En octobre dernier, le secrétaire général des Nations unies, M. Kofi Annan, avait exprimé sa préoccupation par l’apparition de la migration clandestine dans les zones d’opération de la mission des Nations unies pour le Sahara (MINURSO) et fait état de l’hébergement par « le Polisario » d’émigrants clandestins en provenance d’Asie. « L’apparition, dans la zone tampon fortement minée, d’émigrants clandestins, dont certains demeurent occasionnellement égarées sans moyens de subsistance appropriés pendant de longues périodes, est un sujet de préoccupation croissante », avait souligné M. Annan dans un rapport rendu public, le 22 octobre dernier.
Des affrontements violents avaient éclaté, le 7 octobre dernier, entre des membres du « Polisario » pour le contrôle des réseaux de l’émigration clandestine à travers le Sahara, faisant plusieurs victimes près de la frontière maroco-mauritanienne.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *