Un salon sous le signe du tourisme équestre

Un salon sous le signe du tourisme équestre

Parce qu’on a tous et toutes une raison d’aimer le cheval, qu’on ressent un bonheur unique à chaque fois que le Salon du cheval d’El Jadida ouvre ses portes. Aujourd’hui, ce salon souffle sa 7ème bougie.

Pour cette édition, c’est SAR le Prince Moulay Rachid qui a présidé, lundi, l’ouverture du Salon qui se tient du 21 au 26 octobre sous le Haut patronage de SM le Roi Mohammed VI à l’hippodrome Princesse Lalla Malika. Cette prestigieuse manifestation équine a choisi cette année de placer l’évènement sous le thème «Tourisme équestre au Maroc».

A cette occasion, une journée d’étude à laquelle sont invités les principaux opérateurs nationaux et internationaux du secteur est programmée dans l’optique de passer au peigne fin les moyens et mesures à mettre en œuvre pour la structuration et la professionnalisation du secteur.

En dépit de son état embryonnaire, le tourisme équestre au Maroc est promis à un avenir plein de potentialités de développement, d’autant qu’il s’agit d’un secteur en plein essor et d’un levier de croissance de premier ordre pour l’élevage du cheval. Le programme de cette année est aussi riche que varié proposant aux visiteurs, outre un grand nombre de disciplines équestres -où seront engagés quelque 810 chevaux-, des animations, expositions, conférences, spectacles et des compétitions nationales et internationales de grande envergure.

Il s’agit notamment du concours international de modèle et allures (show A) du cheval pur-sang arabe, du championnat national du cheval arabe-barbe ou encore du concours international de saut d’obstacles CSI 1* et du concours international de saut d’obstacles CSI 3*W, 3è étape du Morocco Royal Tour, qualificatif pour la Coupe du monde.

Par ailleurs la Garde royale met le pied à l’étrier avec son carrousel en prenant également part à cette édition. Pendant une vingtaine de minutes, une soixantaine de cavaliers et de musiciens s’évertueront à faire voyager le public dans le monde magique du cheval.

Vêtus de leurs costumes traditionnels d’apparat, ils montent des chevaux locaux harnachés dans la pure tradition marocaine. Les vingt-quatre cavaliers habillés en rouge ou en blanc reproduiront des figures académiques d’un carrousel inédit.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *