Un train «bidaoui» pour Rabat-Salé

Un train «bidaoui» pour Rabat-Salé

A partir d’aujourd’hui, mardi 4 mars, « Bouregreg » lie Rabat à Salé. Cette nouvelle desserte lancée par l’Office national des chemins de fer (ONCF) veut soulager le trafic urbain entre ces deux villes.
« Grâce à  « Bouregreg », l’Office permettra aux voyageurs de faire ce trajet en 7 minutes seulement!», annonce-t-on avec fierté à l’ONCF. En effet, cet établissement compte assurer 60 liaisons quotidiennes entre Rabat et Salé, avec des arrêts dans quatre gares ferroviaires. Il agit de Rabat Agdal, Rabat ville, Salé ville et Salé Tabriquet.
La cadence de ce trajet, qui se fera en 7 minutes, est de 30 minutes. En fait, ce nouveau projet a vu le jour à l’instar de « Bidaoui » à Casablanca. «Bidaoui » est une expérience réussie et c’est pour cela que nous avons décidé de renouveler l’expérience entre Rabat et Salé.
Nous avons commencé par une étude de marché qui a prouvé qu’il y a bel et bien une demande pour ce nouveau produit», explique-t-on à l’ONCF.  «En utilisant le «Bouregreg», le trafic urbain entre Rabat et Salé sera plus ou mois soulagé. Pour encourager les habitants de ces deux villes à emprunter le plus souvent ce moyen de transport, nous avons fixé le prix du billet à 10 dirhams. Pour une formule abonnement, le prix du billet peut arriver jusqu’à moins de 5 dirhams », précise-t-on. Et pourtant, le « Bouregreg » ne circulera pas les dimanches ainsi que les jours fériés.
Le lancement de « Bouregreg » s’inscrit en fait dans le cadre du plan 2010 de l’ONCF. Les autres projets qui seront lancés prochainement sont relatifs au dédoublement de la voie ferrée. Il s’agit tout d’abord de la ligne ferroviaire entre Sidi El Aïdi et Settat, d’une distance de 19 km.
La capacité d’exploitation de cette ligne devrait être dédoublée, et ce dans la perspective de construction d’une double voie reliant Casablanca à Marrakech.
Le troisième tronçon de voie qui sera également dédoublé est d’une longueur de 103 km entre Nouasser et El Jorf Lasfar. En fait, le dédoublement de cette ligne vise à accompagner le groupe OCP (Office chérifien des phosphates) dans son programme de développement. «Bouregreg» est donc l’un des projets qui permettra à l’Office d’atteindre son objectif.
À l’horizon 2010, L’ONCF veut transporter 30 millions de voyageurs et 10 millions de tonnes de fret.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *