Un traitement particulier réservé aux investisseurs français.

Les investisseurs français, qui représentent les premiers investisseurs étrangers au Maroc, font l’objet d’un traitement particulier sur le plan judiciaire, a souligné, mardi, le ministre de la justice, Mohamed Taïeb Naciri.  Compte tenu de la spécificité des relations entretenues avec les investisseurs français, des cellules et des mécanismes ont été mis en place au niveau judiciaire pour accroître leur confiance en la justice, a affirmé M. Naciri lors d’un entretien avec le secrétaire chargé des Français de l’étranger, David Douillet, en visite au Maroc. Le ministre a également proposé de tenir des réunions périodiques consacrées à l’examen des questions intéressant tant les investisseurs français que les Français résidant au Maroc, soulignant, à cet égard, l’importance du rôle des juges de liaison.  «Nous tenons à suivre les affaires intéressant les investisseurs français au niveau des juridictions marocaines afin que leur soit apportée une solution rapide, singulière et de qualité», a indiqué M. Naciri qui s’est, en outre, félicité de l’excellente coopération judiciaire existant entre les deux pays. 

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *