Une cargaison encombrante à Port Elisabeth: L’Afrique du Sud prise dans son propre piège

Une cargaison encombrante à Port Elisabeth: L’Afrique du Sud prise dans son propre piège

L’Afrique du Sud se retrouve finalement avec une cargaison encombrante. Le navire transportant les 50.000 tonnes de phosphates marocains arraisonné en mai dernier à Port Elisabeth met l’Etat sud-africain dans une situation délicate au regard du droit international.

Et pour cause, la cargaison se trouvant à bord du Cherry Blossom est la propriété de Phosboucraâ au regard de la loi et, par conséquent, ne peut être ni vendue, ni reprise, ni aliénée par quiconque au risque de tomber ouvertement dans le délit de vol qualifié et donc de subir des sanctions internationales.

Du coup, l’Etat sud-africain s’est retrouvé dans une impasse ne sachant plus que faire du navire et de sa cargaison à cause d’une décision de la justice sud-africaine qui, manifestement, a été instrumentalisée et manipulée.
A présent, c’est aux autorités de ce pays de trouver une issue honorable au dossier tout en préservant la légalité internationale. La balle est dans leur camp…

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *