Une délégation du parlement européen en visite au Maroc

Une délégation du parlement européen en visite au Maroc

La politique marocaine en matière de pêche maritime a été au centre d’entretiens entre le ministre de l’agriculture et de la pêche maritime, Aziz Akhannouch, et une délégation parlementaire européenne du groupe d’amitié Maroc-UE, conduite par le président de ce groupe, le député de l’Alliance progressiste des socialistes et démocrates, Gilles Pargneux.
Au cours de ces discussions, M.Akhannouch a présenté les principaux axes de la stratégie nationale de pêche fondée sur le plan Halieutis ainsi que les efforts déployés par son département pour insuffler une nouvelle dynamique à ce secteur vital pour l’économie marocaine.
Après avoir souligné que cette stratégie a pour objectifs principaux d’assurer la durabilité de l’exploitation des richesses maritimes et la valorisation des produits, le ministre a rappelé les différents projets lancés dans le cadre de ce plan, notamment en matière d’infrastructure et équipements, d’organisation et réglementation, de gouvernance et de modernisation de ce secteur. Les deux parties ont également évoqué la question de l’accord de pêche Maroc-UE, souhaitant que les négociations actuellement en cours à Bruxelles aboutissent à un accord mutuellement bénéfique.
En ce qui concerne l’agriculture, M.Akhannouch a fait part de sa satisfaction de l’accord conclu avec l’UE qui «se passe dans de bonnes conditions». C’est l’occasion de faire le point avec l’UE dans les secteurs de la pêche et de l’agriculture, a-t-il déclaré à la presse, ajoutant que les négociations en cours sur l’accord de pêche «vont bon train». «Il est très important pour nous de conclure un accord de pêche avec le Maroc car 11 états membres de l’Union sont touchés» depuis l’échec du renouvellement de cet accord, a indiqué de son côté le président de la délégation européenne, notant que les négociations avancent «dans le bon sens». Les discussions ont également porté sur l’évolution de l’accord agricole «gagnant-gagnant», a ajouté M. Pargneux qui a mis en exergue l’importance du Plan Maroc Vert non seulement pour le développement de l’agriculture dans le Royaume mais aussi pour les investissements européens au Maroc.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *