Une nouvelle version du budget économique prévisionnel pour 2012 prévue prochainement

Le Haut Commissariat au Plan (HCP) apporte des précisions suite à l’annonce qu’avait fait Ahmed Lahlimi Alami, haut commissaire au Plan, en date du vendredi 6 avril 2012, à la commission des finances et du développement économique de la Chambre des représentants, à l’occasion de la présentation de son projet de budget au titre de l’année 2012. Dans une mise au point, le Haut Commissariat au Plan rappelle que les prévisions économiques pour 2012, publiées en janvier par le département de M. Lahlimi, s’inscrivaient dans le cadre de l’étude élaborée par cette institution sur la «soutenabilité» du financement de l’économie marocaine entre 2011 et 2015. Les précisions apportées par le HCP s’articulent principalement autour des prévisions relatives au taux de croissance. Ces prévisions pour l’année 2012 s’articulant autour d’un taux de 4,1 % se sont basées, selon le HCP, sur une approche plutôt exploratoire que prévisionnelle.
Le Haut commissariat au Plan explique ainsi cette approche exploratrice. Dans ce sens, le département d’Ahmed Lahlimi affirme que cette approche est adoptée en l’absence d’informations prises ordinairement en compte par le budget économique prévisionnel élaboré par le HCP. Se référant à la mise au point, le Haut Commissariat au Plan procédera dans les prochaines semaines à la présentation d’une nouvelle version du budget économique prévisionnel pour 2012, tenant compte de l’évolution de la situation économique au Maroc et son environnement extérieur. Rappelons que les prévisions du HCP tablaient sur un ralentissement de la croissance en 2012.
Cette dernière devrait s’établir à 4,1 % au lieu de 4,8 % en 2011. Au plan de financement de l’économie, le déficit en ressources serait encore en accentuation. Il devrait se situer à près de 14,8 % du PIB en 2012 au lieu de 13,8 % en 2011. «Cette évolution reflète également la détérioration du taux de couverture des importations des biens et services par les exportations. Ce ratio, qui représentait environ 80 % à la veille de 2007, se situerait à près de 73 % en 2012», soulignait antérieurement le HCP dans ses prévisions économiques pour 2012 .

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *