Une réforme structurelle de fond : Un nouveau Maroc en mode régionalisation avancée

Une réforme structurelle de fond : Un nouveau Maroc en mode régionalisation avancée

SM le Roi avait annoncé le lancement de «la dynamique d’une régionalisation avancée et graduelle, englobant toutes les régions du Maroc, avec, à leur tête, la région du Sahara marocain».

Alors que le dernier découpage régional datait de 1997, le Maroc voulait passer à une nouvelle étape plus compatible avec les ambitions du pays et surtout afin d’accompagner la nouvelle dynamique politique et économique du Royaume. C’est ainsi qu’un nouveau projet a vu le jour.

Dans un discours adressé à la Nation à l’occasion du 33e anniversaire de la Marche Verte, SM le Roi Mohammed VI avait annoncé le lancement de «la dynamique d’une régionalisation avancée et graduelle, englobant toutes les régions du Maroc, avec, à leur tête, la région du Sahara marocain». «La régionalisation envisagée est une réforme structurelle de fond», a précisé le Souverain, soulignant la nécessité d’un effort collectif «pour que ce projet soit mis au point et porté à maturité».

«C’est pourquoi J’ai jugé bon de t’entretenir de la feuille de route qui doit y présider, tant au niveau de ses finalités et de ses fondements qu’à celui des approches qui s’y rattachent», avait dit SM le Roi.

Une commission consultative pluridisciplinaire

C’est dans le même discours que le Souverain avait annoncé la mise en place d’une commission consultative pluridisciplinaire, composée de personnalités reconnues pour leur compétence, leur vaste expérience et leur hauteur de vue. «Nous lui confierons le soin de proposer -après l’avoir soumise à Notre judicieuse appréciation- une conception générale de la régionalisation, en gardant à l’esprit toutes les dimensions y afférentes, ainsi que le rôle qui revient aux institutions constitutionnelles compétentes dans sa mise en œuvre», a affirmé SM le Roi.

Le Souverain s’était dit «particulièrement attaché à ce que la conception générale de ce grand projet donne lieu à un débat national aussi large que constructif, auquel prendront part toutes les institutions et les autorités compétentes, ainsi que les instances représentatives et partisanes, et les structures académiques et associatives qualifiées».

Un Maroc de 12 régions

Fruit d’une démarche participative avec l’implication de nombreux acteurs, le nouveau découpage avait été quelque temps après dévoilé. Ainsi, le Maroc s’est doté d’un nouveau découpage territorial.

Il compte désormais 12 Régions selon le décret n°2.15.10 du 20 février 2015, fixant le nombre des Régions, leurs noms, leurs chefs-lieux et les préfectures et provinces les composant, publié au Bulletin officiel n° 6340 du 5 mars 2015. Il s’agit en l’occurrence de Tanger – Tétouan – Al Hoceima, l’Oriental, Fès-Meknès, Rabat-Salé-Kénitra, Béni Mellal- Khénifra, Casablanca-Settat, Marrakech-Safi, Drâa-Tafilalet, Souss – Massa, Guelmim-Oued Noun, Laâyoune-Sakia El Hamra et Dakhla-Oued Eddahab.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *