Une vision stratégique de l ALE Maroc-USA à l horizon 2016

Une vision stratégique de l ALE Maroc-USA à l horizon 2016

Le Maroc compte développer une vision stratégique de l’Accord de libre-échange avec les États-Unis. C’est ce qui découle de la réunion tenue mercredi à Rabat entre Abdelkader Aâmara, ministre de l’industrie, du commerce et des nouvelles technologies et Samuel Kaplan, ambassadeur des États-Unis au Maroc. En effet, l’Accord de libre-échange entre le Maroc et les USA gagnerait à rééquilibrer sa balance commerciale. Le flux des exportations nationales augmenterait à 3 milliards de dollars à l’horizon 2016. La vision porte également sur 1 milliard de dollars d’investissements drainés ainsi que la reconduction des quotas établis, notamment pour les produits du textile. «Le Maroc a eu le courage de signer de nombreux accords de libre-échange, persuadé de la nécessité de s’ouvrir sur l’économie internationale et de sa libéralisation pour la prospérité des nations», a affirmé M. Aâmara. Le ministre a également insisté sur l’intérêt capital que ces accords, quel qu’en soit le partenaire, doivent prendre. «L’échange des opportunités» devrait, dans se sens, s’inscrire pour base. Par ailleurs, Abdelkader Aâmara a souligné que «la réussite des accords de libre-échange imposent aux nations de se doter de la sagesse et de la précaution et d’opérer un processus graduel permettant de préparer leurs tissus productifs locaux et de parer aux impacts négatifs sur leur économie».

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *