Union européenne : 370 millions d’euros pour le Fonds mondial de lutte contre le sida

Union européenne : 370 millions d’euros pour le Fonds mondial de lutte contre le sida

L’Union européenne va annoncer lundi une aide de 370 millions d’euros au Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme pour la période 2014-2016, lors de la conférence des donateurs de Washington, a indiqué la commission européenne. 

Ce montant représente une augmentation de 40 millions d’euros par rapport au niveau de financement actuel (330 millions d’euros pour la période 2011-2013), a précisé la commission européenne. 

La Commission européenne soutient le Fonds mondial depuis sa création il y a douze ans, en 2001, et lui a versé depuis plus de 1,2 milliard d’euros. 

Dans une déclaration de presse, le commissaire européen au Développement, Andris Piebalgs, a indiqué que la bataille contre le sida, la tuberculose et le paludisme est loin d’être gagnée en dépit des progrès immenses qui ont été réalisés, d’où l’engagement de l’UE à renforcer sa contribution au Fonds mondial au cours des trois prochaines années. 

Il a ajouté que ‘si nous voulons que la reconstitution des ressources du Fonds mondial soit un succès, nous devons adopter de nouveaux modes de fonctionnement innovants conjuguant financement classique et autres contributions ». 

Pour le responsable européen, une augmentation des contributions du secteur privé et des économies émergentes faciliterait beaucoup la lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme et aiderait à faire baisser les prix des produits de santé dont les populations les plus démunies de la planète ont grand besoin. 

Les subventions allouées par le Fonds mondial à plus de 140 pays auront permis à fin de 2013 d’administrer des traitements antirétroviraux contre le sida à plus de 6,1 millions de personnes, de dépister et de traiter 11,2 millions de nouveaux cas de tuberculose infectieuse et de fournir aux ménages plus de 360 millions de moustiquaires imprégnées d’insecticide afin de prévenir le paludisme. 

En 2001, le nombre de décès liés au sida est passé à 1,7 million après avoir atteint le pic des 2,2 millions à la moitié des années 2000. Durant cette année, 1,4 million de personnes ont succombé à la tuberculose, en particulier en Afrique qui affiche le taux de mortalité le plus élevé par habitant

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *