Vacances pour tous : L’opération continue

Vacances pour tous : L’opération continue

Vigilance. Le mot d’ordre est désormais lancé. Il émane du secrétaire d’Etat chargé de la jeunesse. A l’accueil des enfants à leur arrivée aux colonies de Ras Al Ma et Bensmime, lundi 18 juillet, dans le cadre de la deuxième étape du programme « Vacances pour tous », Mohamed El Gahs n’y est pas allé de main morte. Il faut, selon lui, « redoubler d’efforts en vue de permettre aux enfants de profiter des vacances et des programmes éducatif et culturel dispensés et veiller constamment à garantir les conditions de confort et de sécurité physique aux bénéficiaires».
Joignant l’acte à la parole, M. El Gahs, initiateur d’un programme vieux d’à peine trois ans, mais dont l’importance n’est plus à démontrer, a inspecté plusieurs colonies du secteur, en compagnie de plusiuers personnalités civiles et militaires et s’est également rendu dans la colonie de Bensmime où il s’est enquis des conditions de confort et de sécurité. Au siège du poste de commandement des colonies du Moyen Atlas dans la ville d’Azrou le secrétaire d’Etat a exhorté les cadres du ministère à assurer un contrôle constant de l’opération d’estivage, en renforçant les équipes de contrôle et de permanence.Voilà qui est de nature  à éviter des incidents qui peuvent tourner  au drame. Le douloureux incendie du centre d’estivage  Ras El Ma à Ifrane, survenu dans la nuit du vendredi 15 juillet et qui a entraîné la mort de six petites filles en est la triste illustration. L’opération ne s’arrête pas pour autant. Entamé depuis le 2 juillet, avec une première étape qui a pris fin samedi 16 juillet, le programme «Vacances pour tous» en est désormais à sa deuxième étape, sur le total de quatre que compte l’édition de cette année. Une deuxième étape qui connaît un fort engouement de la part des jeunes estivants. Accompagnés de leurs parents, de cadres associatifs et de fonctionnaires du SECJ, ils ont bel et bien été au rendez-vous. Une présence manifestée, selon le communiqué du département de Mohamed El Gahs, dans plusieurs gares du Royaume (Casablanca, Rabat, Oujda, Tanger et Meknès). Les premiers groupes, (quelque 967 enfants des deux sexes), sont arrivés lundi matin à la gare ferroviaire de Meknès, suivis de 900 autres estivants des colonies du Moyen Atlas. Les arrivées des différents groupes d’enfants et d’encadrants se sont succédé, tout au long de la journée sur  Kharzouza, Ras Al Ma et Bensmime, ainsi que d’autres colonies dans la région d’Ifrane.
Tout comme ces derniers, ils sont 200.000 enfants à bénéficier cet été de cette opération. Ceci jusqu’au 3 septembre.
Avec 103 colonies sur les côtes marocaines, de 66 autres en montagne, en plus des centres urbains, une enveloppe globale de l’ordre de 70.855.900 de dirhams et quelque 28.000 encadrants et autres 115.000 journées de travail, le département de M. El Gahs a mis les bouchées doubles pour la réussite de l’édition de cette année.
Loin de remettre en cause la noblesse des objectifs recherchés et l’importance d’une telle initiative pour des centaines de milliers d’enfants, le drame de vendredi dernier incite, au contraire, à davantage de vigilance pour pérenniser une initiative bénéfique sur tous les plans.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *