Vérification des factures : La mise au point de la Caisse de compensation

Vérification des factures : La mise au point de la Caisse de compensation

Elle a démenti des informations publiées dans la presse

Suite à des informations relayées dans la presse concernant le traitement et la vérification des factures, la Caisse de compensation a publié une mise au point. Elle affirme que son administration est abonnée aux meilleurs services relatifs au cours du pétrole sur les marchés internationaux et reçoit en temps réel et en continu toutes les données et statistiques pertinentes. Ces données sont ensuite traitées et comparées au taux du dollar en vigueur chez Bank Al-Maghrib ainsi qu’aux factures et documents présentés par les entreprises pour s’assurer de leur véracité et conformité. 

Contrairement à ce qui a été mentionné dans l’article en question, «aucun dossier de subvention ne peut être liquidé s’il n’est pas accompagné d’un nombre de factures et de documents, dont les informations sont vérifiées à travers des procédures de contrôle rigoureux, pouvant atteindre 50 opérations de contrôle avant de parvenir à l’étape d’approbation de la régularisation du dossier», a poursuivi la même source, notant que «la Caisse a recours, en cas de nécessité, à un audit au sein des sociétés pour vérifier certaines données et les comparer à la réalité». La même source a précisé qu’en vue de renforcer le contrôle interne, «la Caisse adopte un système de contrôle externe.

En effet, outre le travail mené par l’auditeur, le conseil d’administration de la Caisse de compensation désigne un auditeur externe, chargé de vérifier la conformité des dossiers de subvention avec la loi et réglementations en vigueur, tout en procédant à un examen minutieux des dépenses de la Caisse, et ce conformément aux normes internationales».

Et de conclure: «Afin de renforcer la transparence et la gouvernance de la Caisse de compensation, cette dernière est dotée, depuis 2012, d’un système informatique sophistiqué qui permet de traiter automatiquement les données figurant dans les dossiers de subvention, d’effectuer les comparaisons nécessaires et de vérifier la régularité des opérations de recouvrement».

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *