Vers une charte d’information féminine arabe

Le 4-ème forum sur la femme arabe, tenu à Abou Dhabi et auquel SAR la princesse Lalla Hasna, a conduit la délégation marocaine, a appelé samedi à l’adoption d’une charte d’information féminine arabe pour lutter contre la marginalisation de la femme et contre toutes les formes de discrimination dont elle est victime et corriger l’image de l’islam chez les autres.
La rencontre, initiée par l’union féminine émiratie, a appelé à la mise en place d’une stratégie arabe de l’information dans un communiqué baptisé « déclaration d’Abou Dhabi sur la femme et l’information » rendu public à l’issue de ses travaux. Cette stratégie, devra se pencher sur le développement du discours médiatique en faveur des causes arabes, notamment le conflit arabo-israélien et ce à la lumière des mutations internationales et régionales. Les participantes ont particulièrement mis l’accent sur la nécessité de soutenir la femme palestinienne dans sa lutte contre les forces de l’occupation israélienne, de l’appuyer jusqu’à l’établissement d’un Etat palestinien indépendant avec Al-Qods Acharif comme capitale et de dévoiler les agissements inhumains dont est victime la femme arabe.
Sur le plan pratique, les congressistes ont recommandé de consacrer un prix annuel aux meilleures réalisations médiatiques au service de la cause des femmes et décidé d’oeuvrer pour la préparation d’une charte médiatique propre à la femme, qui sera soumise pour approbation au prochain sommet arabe des femmes.
Dans le même cadre, elles ont appelé au développement des législations relatives à la participation de la femme à la vie publique pour lui permettre d’exercer les métiers modernes et à la création d’un centre de recherche, de stage et de traduction chargé d’examiner les questions inhérentes à la participation de la femme aux médias.
Les participantes ont, en outre, recommandé la création d’un réseau d’information comprenant des archives scientifiques et d’un observatoire spécialisé dans les questions de la femme arabe, insistant sur la nécessité de permettre à la femme journaliste d’exprimer librement son opinion dans toutes les questions notamment celles relatives à l’égalité entre la femme et l’homme, la promotion des journalistes femmes dans les différents établissements d’information et d’ouvrir la voie devant la femme pour participer activement dans les domaines politique, économique et technologique. Elles ont également plaidé pour l’élaboration des règles d’éthique dans les questions qui se rapportent à la femme, d’en assurer une couverture objective et équilibrée et de préserver la dignité de la femme, invitant les médias arabes à améliorer leur attitude vis-à-vis de la femme en vue de mettre en relief son rôle décisif dans l’édification des sociétés arabes.
A ce sujet, SAR la princesse Lalla Hasna a appelé à l’adoption d’une charte d’information féminine arabe pour lutter contre la marginalisation de la femme et contre toutes les formes de discrimination dont elle est victime.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *