Vers une évolution des rapports entre entreprises et salariés ?

Vers une évolution des rapports entre entreprises et salariés ?

La ville du détroit accueillera, les 25 et 26 octobre, la première édition du Colloque international des ressources humaines, sous le thème «Les relations sociales à l’ère des mutations socioculturelles: quels enjeux pour les managers ?».

Cette rencontre, organisée par l’Association des gestionnaires et formateurs de personnel (Agef-Chamal) en partenariat avec la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM)-section Nord et la fondation Konrad Adenauer, se déroulera sous forme de conférences plénières et tables rondes traitant des différentes dimensions du management des relations sociales au sein des organisations en quête de régulation.

Le colloque réunira autour de ses tables rondes les différents partenaires et acteurs œuvrant dans le domaine des relations sociales (PDG, DRH, experts internationaux et managers), indique un communiqué des organisateurs, notant que les débats et conclusions issus de ce colloque devront contribuer à renforcer le rôle du manager à réguler et à édifier un nouveau mode de management.

Selon l’AGEF, les changements que connaissent l’économie et la société marocaines ne manquent pas d’influer sur les rapports entreprises-salariés, et les perturbations de ces relations, même si elles ont toujours existé, changent, aujourd’hui, de caractère (sit-in, occupation des lieux, baisse volontaire du rendement) et requièrent d’être abordées d’une manière différente de celle adoptée jusqu’à maintenant.

Cette rencontre a pour but de réunir les acteurs concernés par les relations sociales (Etat, chefs d’entreprises, décideurs RH, partenaires sociaux) afin d’échanger sur les transformations que la société et l’économie marocaines connaissent, ainsi que sur l’impact de celles-ci sur les relations du travail et sur la manière de les gérer. Il s’agit de favoriser une réflexion sur les conditions à mettre en place et les actions nécessaires à mener pour instaurer une paix sociale durable, pouvant favoriser à la fois le développement des entreprises et l’épanouissement des salariés.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *