Wilaya de Casablanca : Khalid Safir annonce un plan d urgence

Wilaya de Casablanca : Khalid Safir annonce un plan d urgence

La tâche du nouveau wali du Grand Casablanca, Khalid Safir, ne sera pas de tout repos. Installé officiellement lundi dans ses nouvelles fonctions, Safir aura désormais à gérer plusieurs priorités, sur fond d’un discours royal prononcé à l’occasion de l’ouverture de la session d’automne du Parlement et qui a désigné les grandes tares dans la gestion locale de la ville. Une gestion qui sera d’ailleurs le cheval de bataille du nouveau wali, au regard d’une ville importante par sa population et par ses atouts à l’échelle du pays, puisque, à elle seule, Casablanca représente 30% de l’activité économique du pays. 

Dans une déclaration à la presse lors de son investiture, Khalid Safir a affirmé que son programme de travail sera composé de deux plans d’actions: un premier, qu’il a désigné de «plan d’urgence», concernera principalement l’amélioration des services et des infrastructures de la métropole casablancaise. Puis, un second, « stratégique», et qui s’étalera sur le moyen et long termes.

La démarche première, selon le nouveau wali, est d’inviter l’ensemble des acteurs et intervenants dans la gouvernance locale à une concertation devant aboutir à la réalisation de son programme. Un consensus qui devrait in fine aboutir à une nouvelle dynamique dans les relations entre les autorités, les élus locaux, et les secteurs public et privé. 

Pour rappel, la cérémonie d’installation du nouveau wali du Grand Casablanca,  prévue selon nos sources vendredi dernier, s’est finalement tenue lundi après-midi au siège de la wilaya. Face à l’estrade d’honneur, c’est pratiquement tout le landerneau politique de la ville qui a pris place aux côtés des agents d’autorité. Aux premiers rangs des convives, les habituelles têtes discrètes aux sombres costumes du ministère de l’intérieur ainsi que Miriem Bensalah-Chaqroun qui représentait la Confédération du patronat qu’elle préside. 

Né le 13 décembre 1967 à Settat, Kahlid Safir est titulaire d’un diplôme d’ingénieur de l’Ecole Polytechnique de Paris. Entre 1993 et 2006, il avait occupé plusieurs postes aux ministères de l’équipement et des finances, avant d’être nommé par SM le Roi en 2006 gouverneur de la préfecture des arrondissements d’Al Fida-Mers Sultan (Casablanca), puis gouverneur de la préfecture des arrondissements de Casa-Anfa en janvier 2009. Khalid Safir, qui occupait depuis 2011 le poste de secrétaire général du ministère de l’économie et des finances, vient remplacer Mohamed Boussaïd, le nouvel argentier du Royaume.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *