Zoulikha Nasri monte au créneau

Zoulikha Nasri monte au créneau

«Le nouveau Code de la famille a consacré la culture de l’égalité dans toutes ses dispositions (âge de mariage, garde des enfants, divorce…) ». Les propos sont de Zoulikha Naciri, conseiller de SM le Roi et membre du conseil d’administration de la Fondation Mohammed V pour la Solidarité. Invitée mardi dernier de l’émission Fil Wajiha, diffusée sur la seconde chaîne de télévision 2M, elle n’a pas manqué de mettre en relief les avancées politiques et sociales de ce projet. Qualifiant le nouveau code de « projet civilisationnel », Mme Nasri a mis l’accent sur son fondement religieux, puisque ce code puise son essence dans les percepts de l’Islam. Pour elle, le nouveau code, inspiré des lois internationales en matière des droits de l’enfant, a pour principal objectif de moderniser la société marocaine tout en préservant la solidité des liens familiaux. Les différentes dispositions de ce code, notamment le principe de l’égalité entre les deux époux, la responsabilité partagée entre ces derniers pour protéger la famille et les enfants, en est la plus grande preuve. « Toutes les chances de réussite doivent être réunies pour garantir le succès de cette initiative », a précisé le conseiller de SM le Roi. Le cadre législatif mis en place, une seule chose peut désormais avancer la situation de la famille dans notre pays, ajoute Mme Nasri. Il s’agit de la participation de tout un chacun pour faire aboutir ce projet. Zoulikha Nasri a également évoqué les actions initiées par la Fondation Mohammed V de la Solidarité dont elle est membre du conseil d’administration. Qu’il s’agisse de projets de développement durable à travers la création de coopératives et l’appui d’initiatives productives au profit de la femme, ou de projets à caractère social pour la protection de l’enfant, la lutte contre l’analphabétisme et l’amélioration des conditions des jeunes et des personnes âgées, la stratégie adoptée est la même. Elle consiste à promouvoir l’investissement générateur de richesses et de postes d’emploi. «Ces actions qui visent à consacrer la culture de la citoyenneté et à renforcer l’esprit de solidarité agissante, s’inspirent de la philosophie de SM le Roi Mohammed VI», a souligné Mme Nasri. Evaluant les actions entreprises par la Fondation, cette dernière a mis en exergue l’objectif de développement derrière toute action. « Il ne s’agit pas d’une simple action caritative de routine, mais d’une approche intégrée qui a permis le lancement d’actions de formation et de qualification et la mise en place d’espaces de sensibilisation au profit des femmes et des jeunes ». Des actions qui ont vite eu des répercussions sur la société marocaine, dont la culture de solidarité s’est enrichie, et ce essentiellement à travers l’engagement de la société civile qui est de plus en plus impliquée dans les actions sociales de solidarité, en étroite collaboration avec les collectivités et les autorités locales.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *