11 édition du Festival des Nuits de la Méditerranée : Nass El Ghiwane fait vibrer le public tangérois

11 édition du Festival des Nuits de la Méditerranée : Nass El Ghiwane fait vibrer le public tangérois

Le prestigieux Palais Moulay Hafid de Tanger a vibré, jeudi dernier, aux rythmes de Nass El Ghiwane. C’était lors de la soirée d’ouverture du onzième Festival international de musique «Les Nuits de la Méditerranée», qui prend fin lundi 4 juillet. Dirigé par l’un de ses fondateurs Omar Sayed, Nass El Ghiwane a réussi à offrir une ambiance festive et musicale à un public de jeunes et moins jeunes venus nombreux assister à cette soirée inaugurale. «Nass El Ghiwane est un groupe militant, courageux et pionnier, qui continue de nous fasciner depuis sa création il y a cinquante ans.», indique le président de l’Association Tanger région action culturelle (ATRAC) Larbi Rmiki. Avec leurs instruments de musique traditionnels notamment Bendir, Tbilat, Daâdou, Guembri et Snitra, les membres du groupe Nass El Ghiwane ont créé, au cours de cette soirée, et pendant plus de deux heures, l’enthousiasme grâce à leurs mélodies qui mêlent tous les genres populaires dont l’Aïta, Gnawa et Melhoun. Surtout que cette soirée se déroulait quelques heures seulement avant le démarrage de l’opération de vote du projet de la nouvelle Constitution. Ils ont, de ce fait, chanté les célèbres chansons de cette formation musicale telles que «Essiniya», «Fine Ghadi Biya Khouya», «Ghir Khoudouni», «Hli El Hal» et «Nahla Chamma». Il est à noter que cette onzième édition s’est distinguée par l’hommage rendu au vétéran Omar Sayed, qui est l’un des cinq fondateurs de Nass El Ghiwane. Les organisateurs ont voulu ainsi rendre hommage aux deux défunts Boujemâa et Larbi Batma ainsi que les anciens et nouveaux membres de cette formation musicale. Ce groupe, composé actuellement par Omar Sayed, Rachid et Hamid Batma, Allal Yaâla et Abdelkrim Choifa, continue de séduire le public par son style unique, ses paroles engagées et sa musique mêlant la tradition et la modernité. Organisé par l’ATRAC en coordination avec leurs partenaires habituels dont la wilaya, le conseil régional de Tanger- Tétouan et l’Institut français, ce onzième festival s’est distingué aussi par la programmation d’autres spectacles et concerts dont la soirée animée par le maître de luth marocain Saïd Chraïbi et le grand pianiste libanais Wassim Soubra, qui ont permis au public de découvrir un univers musical magique, un mélange de jazz et de sonorités arabo-andalouses et orientales. Parmi les autres artistes et groupes musicaux ayant pris part à cette manifestation, figuraient le slameur français Dgiz, le guitariste et chanteur malien, Afel Bocoum, le slameur et rappeur marocain, Khalid Moukdar, et bien d’autres. Et comme les années précédentes, cette édition a programmé des soirées de flamenco et de danse moderne.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *