6ème Festival de Casablanca : que la fête commence

6ème Festival de Casablanca : que la fête commence

C’est demain que débute le 6ème Festival de Casablanca, l’ancien «Casa musique», événement qui se veut fêter l’été de la ville blanche avec ses habitants. Et la métropole deviendra encore plus blanche avec le spectacle d’ouverture concocté par les organisateurs. Il s’agit de « Place des anges », un spectacle urbain grand format sur mesure créé par les studios du cirque de Marseille et prévu sur la place Mohammed V ce jeudi 15 juillet à 21h30. «La plume transportée par les anges acrobates répartis sur l’ensemble des tyroliennes invisibles, envahira petit à petit le ciel avec sa nuée blanche. Au sol, avant le jaillissement, elle embrasse délicatement la foule amoureuse du merveilleux», indiquent avec poésie les organisateurs. Après ce feu d’artifice de plume, la sulfureuse star du dancehall, le Jamaïcain Sean Paul, enflammera la scène de la Corniche El Hank à partir de 22h. C’est la première fois que Sean Paul se produira au Maroc. Originaire de la Jamaïque, Sean Paul s’est imposé comme la plus grande star du dancehall. La grande force de Sean Paul c’est d’avoir mélangé le dancehall pur au R&B et au rap, une synthèse qui lui a ouvert les portes du marché américain. Son album «Dutty Rock», sorti en 2002, lui vaut la consécration au niveau international (Grammy Award de meilleur album reggae de 2004). « The Trinity », son troisième album, entièrement enregistré en Jamaïque, confirme sa large audience et dépasse les quatre millions de ventes dans le monde. Pour son dernier album « Imperial Blaze », sorti en 2009, Sean Paul s’est entouré de plusieurs artistes de renom, dont le rappeur Da Ville ou la chanteuse américaine Eve. La soirée d’ouverture du festival promet d’autres temps forts. Quatre autres concerts dans quatre scènes différentes. Se succéderont sur la même scène de Sidi Bernoussi les mythiques Nass El Ghiwane, Jil Jilala et Lemchaheb. Sur la place Rachidi, le roi de la soul funk contemporaine Lee Fields, un héritier du rythme and blues pur et dur de James Brown et d’Otis Reading nous fera transporter avec son groupe The Expressions. Sur la scène de Ben M’Sick, le public aura rendez-vous avec la star libanaise Jad Choueiri. Et pour les amateurs des rencontres culturelles éclectiques, sont prévues en première partie de soirée, les promenades artistiques Nouzah Fennia. Ils mèneront les spectateurs de l’ancienne médina au parc de la Ligue Arabe en passant par les Habous ou encore la fabrique culturelle des abattoirs, … etc. pour des spectacles pluridisciplinaires qui mêleront conte, danse, théâtre, vidéo et arts pluriels. Rappelons que le festival de Casablanca se poursuivra jusqu’au 18 juillet avec un plateau artistique dont l’ambition est d’être à l’image de la métropole, urbain, jeune, cosmopolite et populaire. Le budget alloué à cette édition est de 28 millions de dirhams. Cet événement a drainé lors de la précédente édition quelque 2 millions de spectateurs.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *