Agadir célèbre la musique amazighe et celles du monde

C’est avec six cents artistes attendus pour trente deux concerts sur trois scènes que la 7ème édition du festival Timitar signes et cultures, fera battre le cœur du public gadiri. Durant quatre jours de concerts, de partage et de fête, Timitar a démarré hier et se poursuit jusqu’au 10 juillet. Connu pour la diversité de ses tendances musicales, cet événement offrira au public le meilleur de la musique amazighe et des musiques du monde avec des artistes en provenance des Pays-Bas, de France, Haïti, Mauritanie, Colombie, Liban et d’autres. «Les musiques amazighes sont plus vivantes que jamais et désireuses de partager leur culture ancestrale, mais aussi tournées vers l’avenir, avec une programmation du festival qui réunit de nombreux artistes, qu’ils soient issus du répertoire des musiques actuelles, des musiques urbaines ou de la world music», souligne Brahim El Manzed, directeur artistique du festival. À l’affiche, plusieurs spectacles, ateliers de musique et autres rencontres artistiques seront au rendez-vous. Un menu remarquable qui met à l’honneur tous les genres de musique. Il sera marqué par la participation de plusieurs troupes telles la Sahraouie Batoul El Merouani, Oulad Ben Aguida, Ahwach Demnat, Oudaden. Est prévu pour le jeudi 8 juillet un concert donné à la place Al Amal par la chanteuse algérienne Zahouania. Dans la même journée, au théâtre de verdure, le musicien venu de Madagascar Mami Bastach donnera un concert qui fera revivre le «Tandonaka», un genre presque oublié de la chanson traditionnelle villageoise. À la place Bijaouane, Ahmed Mahrach connu sous le nom OneVoiz donnera un mélange de hip hop et rap le jeudi 8 juillet. Le vendredi 10 juillet, la voix britannique Ali Campbell se produira sur la scène Al Amal. Lors de sa carrière, Ali Campbell est toujours resté fidèle à son amour du reggae et sa capacité incessante d’innovation. Un rendez-vous incontournable avec la douce voix de Hindi Zahra aura lieu au théâtre de verdure le vendredi 9 juillet. Cette chanteuse amazighe vivant en France présentera un jazz original et une vibration ancestrale. Également, le même espace accueillera la Marocaine Oum. Celle-ci a composé et réalisé entièrement son album «Lik’Oum ». La musique de la nouvelle scène sera aussi au rendez-vous. Parmi ces groupes, on cite Hoba Hoba Spirit qui se produira le vendredi 9 juillet. La clôture de la 7ème édition sera marquée par la présence de l’Algérien Faudel qui se produira le samedi 10 juillet à la place Al Amal.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *