Azemmour, à la croisée des civilisations

Azemmour, à la croisée des civilisations

À près de 80 kilomètres au Sud de Casablanca, et seulement à 16 kilomètres au Nord d’El Jadida, s’étend devant le regard émerveillé du voyageur un joyau nommé Azemmour. Une ville qui fascine chaque visiteur. Nul ne peut douter qu’Azemmour est construite sur l’antique cité d’Azama. L’histoire nous apprend qu’il s’agit d’une cité occupée par les Phéniciens avant de tomber sous les mains des Carthaginois et des Romains par la suite. Sous ces derniers, Azemmour connut une période de prospérité. Le roi Juba II favorisa à Azemmour la pêche à l’alose, poisson qui se trouve en abondance  dans le fleuve l’Oum Rabii. Au VIIème siècle, elle est l’une des principales cités du royaume berbère des Berghouatas. Sous les Almohades, et plus précisément sous le règne de Abdelmoumen, Azemmour est une cité florissante et celui-ci y construit une belle mosquée et encouragea les gens à vivre à Azemmour. Les Mérinides y construisirent une médersa (école) et une petite fontaine au cœur de la médina au XIVème siècle. Aujourd’hui, c’est une ville prometteuse qui compte près de 40 000 habitants et qui possède la belle plage d’El Haouzia. Cette plage, située sur la route de Oulalidia est appréciée des surfeurs grâce à ses fameuses vagues. Un lieu paisible où seule la valse des vagues donne la cadence. Un univers de couleurs et d’émotions prend place pour vous porter sur un tapis volant. Une mer de couleur turquoise et du sable fin tout au long de 17 km. La côte s’étend de l’embouchure d’Oum Rabii jusqu’à la porte d’El Jadida. Les estivants prennent goût aux balades bien avant d’arriver à la plage à laquelle ils y accèdent en empruntant des petits sentiers naturels. Par ses lieux agréables à visiter, Azemmour reste une destination touristique incontournable. Son charme vient en particulier de sa Médina, ses ruelles sinueuses et bien tracées et les portes des maisons qui sortent de l’ordinaire, réunissant entre les styles arabe et portugais en passant par l’andalous et le berbère. En visitant Azemmour, vous apercevez des maisons cubiques et agréables aux façades blanches égayées de bougainvillées, grenadiers, oliviers et des tamaris, faisant d’elle l’une des cités les plus paisibles au Maroc. Leurs architectures vous replongent dans l’histoire. On reconnaît l’influence Idrisside et Almoravide en contemplant certaines maisons, munies de très beaux heurtoirs mais aussi l’influence portugaise par la présence de belles portes cintrées, à clés de voûte sculptées. La ville est contournée par des murs bien conservés. Le mellah est toujours aussi charmant, et les bastions encore armés de canons portugais. Dar El Baroud, la poudrière érigée sur le rempart occidental de la casbah est en rénovation, elle a conservé sa tour percée de fenêtres en ogives. La nouvelle ville dispose de deux modestes hôtels tandis que l’ancienne médina possède un vrai riad traditionnel transformé en maison d’hôtes : le Riad Azama donnant sur une magnifique vue sur le fleuve Oum Rabii. D’autres maisons d’hôtes sont en cours de création en vue d’enrichir cette jolie cité. Azemmour est une ville qui ne demande que d’être visitée. Ce n’est pas Zimmermann qui vous dira le contraire. «C’est la ville toute entière qui apparaît périlleusement accrochée dans un désordre pittoresque d’une blancheur exquise, sur le faîte de la falaise dont les eaux rouges du fleuve baignent le pied». C’est par ces mots que le célèbre Zimmermann décrit le paysage éblouissant de cette ville. Le charme d’Azemmour vient en particulier de son paysage magnifique qui n’existe nulle part ailleurs. Azemmour est considérée comme l’une des plus anciennes et des plus pittoresques villes de la côte Atlantique. Ibn Al Khatib écrit à son propos (milieu du XIVème siècle) : « C’est la fiancée du printemps et de l’automne. Ses phares et ses créneaux, tels des astres brillants, observent sa vallée». Maintenant que vous savez l’essentiel sur la ville d’Azemmour, vous savez ce qui vous reste à faire !

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *