Bataille navale : qui coulera le premier ?

En 1976, le réalisateur américain Jack Smight adapte au grand écran l’une des plus grandes batailles navales de l’histoire de l’armée américaine, «la bataille de Midway». Une reconstitution spectaculaire d’une bataille qui sonna le glas de la suprématie aéro-navale japonaise dans le Pacifique. Dans ce film historique, montrant le déroulement d’une bataille décisive pour la suite du conflit de la Seconde Guerre mondial dans le Pacifique, les éléments de fiction rajoutés n’ont pas dénaturé le fond. Ce qui a fait de lui l’un des chefs-œuvre du cinéma hollywoodien. Sans oublier, bien entendu, le casting exceptionnel dans lequel on retrouvait alors des géants du septième art: Charlton Heston, Henry Fonda, James Coburn, Glenn Ford ,Robert Mitchum et Richard Wagner. Le film tournait à la vitesse supérieure. Des kamikazes japonais qui se crachent sur les porte-avions américains, des bateaux qui coulent, des tirs de canons qui vont dans tous les sens, une action à couper le souffle. Pas étonnant que parmi les films de collection de mon père, «La bataille de Midway» fut mon préféré.
Lorsqu’on jouait à la bataille navale moi et mes amis, les images du film me reviennent et je m’imaginais en amiral. À mon age, comme tout enfant se prenant pour le centre du monde, les jeux de guerre étaient plus qu’un divertissement. C’était un moment de rêves. On rêvait d’être puissants et forts. Qu’on a le parfait contrôle de notre monde. Un monde où tout est possible contrairement à celui des adultes.
La bataille navale est un jeu assez martial et violent, mais hautement stratégique. Il se joue à deux. Il peut aussi se jouer à quatre. Dans ce cas, les joueurs doivent former deux équipes. Sur une feuille de papier (de préférence quadrillée) chaque joueur dessine deux carré de 10 cases sur 10. Chaque ligne d’un carrés doit être numérotée de un à dix. Chaque ligne doit être désignée par une lettre. Sur le premier carré, les joueurs disposent leur flotte composée d’un porte-avions (mesurant 4 cases), de deux cuirassés (mesurant chacun 3 cases), de trois torpilleurs (mesurant chacun 2 cases) et de quatre sous-marins (mesurant chacun 1 case). Les bateaux ne doivent pas se toucher, pas même par un coin. Sur le deuxième carré, on note les réponses de l’adversaire. Une fois les bateaux installés, le jeu commence.
Le premier à "tirer" annonce par exemple "C5". Si l’adversaire a, à cet endroit-là un sous-marin, il répond "coulé". Si c’est un torpilleur, un cuirassé ou un porte-avions, il répond : "touché". Et s’il n’y a rien à cet endroit-là, il répond : "dans l’eau". Si le "tireur" arrive à toucher une partie de la flotte de son adversaire, il a le droit de frapper à nouveau jusqu’à ce qu’il rate. Un bâtiment est coulé lorsque toutes ses cases ont été touchées. C’est le premier qui arrive à faire couler la flotte de son adversaire, remporte la partie.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *