Casablanca : quel avenir ?

Quel gâchis, Casa la mythique, Casa la belle se dégrade de jour en jour…Trottoir déformés, route abîmées, façades laides, abri de bus à moitié endommagé, saletés, espaces verts peu nombreuses non entretenus et abîmés, panneaux publicitaires implantés au hasard des lieux, pollution, bruit.
Prost qui l’a imaginée comme une cité jardin et Ecochard comme une ville rationnelle et équilibrée doivent se retourner dans leur tombe.
Humphrey Bogard qui l’a fait connaître dans le monde par le film Casablanca, doit se poser des questions : Casaouis, riches, pauvres, intellectuels, où avez vous laissé votre orgueil pour votre ville ?
Tous les quartiers chics agréables de cette ville se sont ruralisés, appauvris visuellement : Anfa cette ville, oasis, la corniche et d’autres, où sont passés ses repères ?
Le théâtre municipal, les arènes, le cinéma Vox, la piscine municipale, et le centre ville qui a perdu son âme et son caractère historique. Agir, réagir… Tout le monde est responsable, tout le monde se doit de donner un peu de soi-même à cette ville, le citoyen, les autorités locales, les gens «célèbres» etc. Pourquoi ne pas créer encore plus d’associations de quartiers pour améliorer et gérer ce qui existe. Les Casablancais doivent réapprendre à s’approprier leur espace, à l’aimer, à l’apprécier et à prendre soin. Halte à l’égoïsme, au chacun pour soi, à la négligence et au pessimisme. Agir pour notre ville, c’est agir pour notre santé vitale, physique et mentale, et surtout pour le bien-être de nos enfants.

• Samir Slaoui, architecte

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *